Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Amy Locane (Melrose Place) : Lâchée par son mari et ses amis après la prison

Amy Locane (Melrose Place) : Lâchée par son mari et ses amis après la prison
L'ex-actrice avait provoqué la mort d'une femme en 2010.

Amy Locane revient de loin. En 2010, celle qui s'était fait connaître au milieu des années 90 dans la série culte Melrose Place pour son rôle de Sandy avait été la responsable d'un accident de voiture fatal qui avait provoqué la mort de la passagère de l'autre véhicule, Helene Seeman, sur une route du New Jersey. Cette mère de famille de 60 ans se trouvait avec son mari, Fred Seeman, au moment du drame. L'homme s'en était sorti indemne.

Complètement ivre lors de l'impact (son alcoolémie était équivalente à trois fois la dose autorisée), Amy Locane avait été condamnée à trois ans de prison ferme en 2013 alors qu'elle risquait initialement dix ans pour homicide involontaire. Le juge en charge de l'affaire s'était en effet montré clément en raison de la situation familiale de l'actrice, mère de deux enfants en bas âge dont l'un est handicapé.

Après deux ans et demi d'emprisonnement, l'ex-comédienne de 45 ans avait finalement été libérée en juin 2015. Outragée, la famille de la victime avait alors décidé de faire appel pour qu'Amy Locane retourne au moins six mois derrière les barreaux. Sans succès. Le juge avait en effet concédé qu'elle ne représentait pas un danger pour la société et qu'elle avait purgé sa peine pour cet horrible accident qui a brisé deux familles.

J'ai commis une erreur terrible mais je ne peux pas revenir en arrière

Dans un entretien accordé mercredi 18 janvier au journal local NJ, elle s'est ainsi exprimée pour la toute première fois, évoquant sa descente aux enfers et sa vie en prison. "J'étais préparée au pire. J'étais absolument terrifiée. Depuis 2010, j'ai travaillé dur pour devenir sobre, pour m'ajuster à ma vie en prison, pour sortir de prison, pour m'adapter à la vie de mes enfants (...) Il n'y a pas eu un jour où je n'ai pas pensé à Helene Seeman. Je me sens très mal pour leur famille. Je sais qu'ils souffrent. Je sais qu'ils ont du chagrin. Je leur ai dit que j'étais désolée tellement de fois, mais j'ai l'impression que cela tombe dans l'oreille d'un sourd. (...) J'ai commis une horrible erreur le 27 juin 2010, une erreur qui a détruit beaucoup de gens. Je vivrai pour toujours avec cette peine. Je ne peux pas revenir en arrière. Tout ce que je peux faire, c'est rester sobre et me racheter en la mémoire d'Helene Seeman", a-t-elle déclaré.

Limitée dans ses déplacements (son permis de conduire est suspendu jusqu'en 2020), Amy Locane ne vit plus avec le père de ses deux filles, aujourd'hui âgée de 6 et 8 ans. Cinq mois après sa sortie de prison, Mark Bovenizer avait en effet demandé le divorce. Elle suit régulièrement des meetings aux Alcooliques anonymes et se bat pour obtenir un jour la garde partagée de ses enfants. Aujourd'hui, elle vit dans un petit appartement du New Jersey situé à quelques mètres seulement de celui de son ex-mari, loin du cauchemar de l'isolement.

C'est comme assister à sa propre mort

"Être en prison est déshumanisant. Vous prenez une douche avec soixante autres femmes. Vous n'avez aucune intimité. J'ai lu beaucoup de livres pour me distraire de ma situation. Les gardiens fouillaient nos courriers. (...) À chaque fois que je revenais d'une visite avec mes filles, je devais endurer des fouilles corporelles pendant lesquelles je me déshabillais entièrement et où je me penchais en avant pour tousser", a-t-elle poursuivi.

Quittée par son mari, Amy Locane a également été abandonnée par ses amis lors de ses longs mois en prison. "C'est comme assister à sa propre mort. Les gens m'écrivaient au début et ont disparu ensuite. Puis, parfois, un total inconnu me dit de rester forte." Après sa libération, Amy Locane a reçu plusieurs propositions pour travailler dans le show-biz, reprendre sa carrière d'actrice. Elle a aussi reçu l'offre d'une maison d'édition pour l'écriture de son autobiographie. Malgré ces demandes alléchantes, elle affirme qu'elle souhaite d'abord aider les autres et obtenir la garde de ses filles. "Je veux rester sobre. Je veux aider les gens à ne pas commettre les mêmes erreurs que moi. Je veux faire de la prévention auprès des jeunes sur les dangers de l'alcoolisme au volant. Tout le monde pense que cela n'arrive qu'aux autres. Je veux aussi aider les femmes qui ont été emprisonnées à faire leur transition lorsqu'elles reviennent dans la société. Il n'y a pas assez de formations en prison pour cela. C'est important à mes yeux", a-t-elle conclu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image