Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Antonin Chalon (Bis) : sa mère Zabou Breitman est sa meilleure alliée

Antonin Chalon (Bis) : sa mère Zabou Breitman est sa meilleure alliée
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Si certains enfants de star préfèrent prendre leurs distances avec leurs parents pour s'épanouir professionnellement, d'autres en revanche mettent pleinement à profit leur filiation. C'est notamment le cas d'Antonin Chalon, le fils de Zabou Breitman.

En 2001, Antonin Chalon n'avait que 8 ans lorsqu'il faisait ses premiers pas au cinéma dans le film Se souvenir des belles choses, sous la direction de sa mère Zabou Breitman. Ce fils que l'actrice et réalisatrice a eu avec le sculpteur Fabien Chalon ne s'est pas contenté de cette première expérience sur grand écran puisqu'il a choisi de suivre la voie de sa mère en devenant à son tour un acteur au début de carrière prometteur.

S'en sont suivis trois autres rôles secondaires devant la caméra de sa mère : dans L'Homme de sa vie (en 2006), Je l'aimais (en 2009), puis No et moi, tiré du roman du même nom de Delphine de Vigan. Un dernier rôle grâce auquel Antonin Chalon a reçu le Prix Lumières 2011 du meilleur espoir masculin.

Puis, à 20 ans, le comédien formé au Cours Florent s'est quelque peu éloigné du cocon familial en jouant dans la comédie Le grand méchant loup, avec Valérie Donzelli, Charlotte Le Bon, Benoît Poelvoorde, Fred Testot et... Zabou Breitman.

En 2015, c'est seul qu'Antonin Chalon retente l'expérience de la comédie avec Bis, réalisée par Dominique Farrugia, avec Kad Merad et Franck Dubosc en têtes d'affiche. L'acteur y interprète un jeune Kad Merad de 17 ans (Patrice Olesky) dans ce film propulsant ses deux héros dans le passé, en 1986 : amis depuis le lycée, Éric et Patrice ont chacun pris un chemin très différent. D'un côté Éric, hédoniste sans attaches aux multiples conquêtes, et de l'autre Patrice, père de famille 'monogame' à la vie bien rangée. Après une soirée bien arrosée, les deux amis d'enfance se retrouvent propulsés en 1986, en pleine adolescence. Ce retour dans le passé est l'occasion rêvée pour tenter de changer le cours de leur vie.

Depuis, Antonin Chalon a fait une pause avec les tournages et multiplié les projets au théâtre. Il a notamment joué les metteurs en scène à l'été 2019 pour la pièce After the end, produite par la compagnie de sa mère.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image