Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Aymeric Bonnery amoureux et prêt pour Les Anges 11 : "Je suis très heureux..."

7 photos
Lancer le diaporama
À quelques jours du prime time de lancement des "Anges 11" qu'il anime sur NRJ12, Aymeric Bonnery a accepté de répondre à quelques questions de "Purepeople.com"... Côté pro et côté coeur, le beau gosse dit tout !

Le 3 mars prochain, les téléspectateurs de NRJ12 ont rendez-vous avec Aymeric Bonnery en prime time pour le lancement depuis Miami des Anges 11 après une première étape à Marrakech pour recruter des Anges anonymes. En amont de cette diffusion, l'animateur qui officie également chaque soir de 20h à 23h sur NRJ avec Le Rico Show a accepté de répondre aux questions de Purepeople.com.

Êtes-vous heureux de faire votre retour à l'antenne de NRJ12 pour Les Anges 11 ?

On s'éclate, je suis comme un fou, je suis trop content. Revenir pour ce lancement, c'est cool. Moi je suis en contrat avec la chaîne, donc ça a vraiment été un bonheur lorsqu'ils m'ont proposé ça. Depuis Le Mad Mag, on n'avait pas eu trop l'occasion de faire des choses autour des Anges, donc je trouve ça sympa. Le prime, ça va être un truc de fou, il y aura beaucoup d'exclus et beaucoup de coulisses. Ça, c'est vraiment inédit, on est dans la villa, on a fait des petits tournages en annexe... Il y aura sept heures de programme inédit ce jour-là à partir de 16h. Ce n'est pas un lancement pour un lancement, il y aura des choses à voir sur ce prime.

Connaissiez-vous les candidats ?

J'ai pu tous les rencontrer et finalement, les Anges, ce sont des gens super qui se sont investis dans leurs enjeux professionnels, qui donnent tout pour l'association Sourire d'enfant sur place. Je trouvais ça sympa de faire un lancement en duplex, en rooftop, à Miami, là où tout se passe, dans la villa. Je trouvais vraiment que c'était une opportunité de dingue et, surtout, quelque chose d'excitant.

À la radio, vous cartonnez avec Le Rico Show. Est-ce l'univers dans lequel vous vous épanouissez le plus aujourd'hui ?

Ce n'est pas forcément celui dans lequel je m'épanouis le plus mais Le Rico Show, c'est mon bébé. C'est notre première saison à 20h, on est en train de s'installer. Cette émission, je l'ai créée dans une association, Radio VL, on faisait ça avec trois bouts de ficelle par internet et on a eu la chance, grâce aux gens qui ne nous ont jamais lâchés et grâce au bouche-à-oreille, d'interpeller les dirigeants d'NRJ qui nous ont fait confiance et qui nous ont mis à l'antenne sur NRJ. Moi, c'est mon bébé, c'est une création, je suis producteur de l'émission, je l'anime... C'est mon bébé et c'est très fort ce que j'ai pour nos auditeurs.

Dans votre émission, on a pu assister à une rencontre entre Aya Nakamura et Bilal Hassani et on vous a vu soutenir notre représentation à l'Eurovision face aux commentaires haineux qu'il reçoit quotidiennement. Vous êtes touché par ce qui lui arrive ?

J'adore Bilal. J'ai rencontré ce garçon, je l'adore. Il est d'une fragilité terrible, j'ai envie de le protéger. C'est un gamin qui est extraordinaire et ce qui lui arrive, ça me peine un peu. Voir qu'il est la victime d'insultes, que tout prête à polémique, ça me peine. Moi j'ai envie qu'il s'éclate, qu'il représente la France à l'Eurovision, qu'il oublie tout et qu'il nous régale.

Votre nom avait circulé pour participer à Je suis une célébrité, sortez-moi de là sur TF1 puis finalement, à cause d'un problème de planning, c'est tombé à l'eau. C'est la seule explication ?

J'ai été contacté il y a trois mois, au tout début du casting et ça s'est fait tout de suite. Sauf qu'après il y a eu des changements de planning, là il y a Les Anges 11, la promo autour, la radio et eux [TF1, NDLR] ont changé leur planning initial et du coup ça ne coïncidait plus trop. Finalement, ça ne m'arrangeait plus tellement et on s'est loupés cette année, on le fera peut-être l'année prochaine ! Mais vraiment, on était parti pour le faire, on était déterminé, eux comme moi. Je voulais défendre l'association ALAD, pour les enfants du Mali où j'ai grandi. J'étais chaud mais ça n'a pas pu se faire. C'est un petit regret car je suis investi pour l'association dont je deviens le parrain... mais on a quand même pu construire une école sans participer à l'émission.

Quand on pense à vous, on pense encore aujourd'hui à Ayem Nour (avec qui il animait Le Mad Mag). Êtes-vous toujours proches aujourd'hui ?

Ayem, c'est une copine. On se tient au jus sur pas mal de choses, elle a sa marque Joli secret, on se tient au jus sur son évolution, sa vie pro, on reste en contact. Évidemment, Ayem, j'ai pas besoin de l'appeler 24h sur 24, on a une amitié qui est très forte depuis des années. Il suffit qu'on se passe un coup de fil ou qu'on se voie et, tout de suite, tout reprend forme.

Pour terminer, êtes-vous en couple aujourd'hui ? Êtes-vous heureux ?

Je ne m'en cache pas, aujourd'hui, je suis épanoui, je suis heureux, tout se passe bien dans ma vie. J'ai quelqu'un à mes côtés pour mon plus grand bonheur, ça m'apporte pas mal de stabilité. Avec tous mes engagements, c'est important aussi d'avoir un équilibre. Je pense avoir trouvé ça et je suis très heureux en ce moment. Elle m'apporte beaucoup, elle est un vrai équilibre pour moi.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.
Le lancement des Anges 11 à Miami, c'est le 3 mars 2019 à 21h sur NRJ12 !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel