Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Bar Refaeli coupable de fraude fiscale, bientôt les travaux d'intérêt général

Bar Refaeli coupable de fraude fiscale, bientôt les travaux d'intérêt général
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Bar Refaeli (enceinte) à la première du film "Ad Astra" lors 76ème festival du film de Venise, la Mostra, sur le Lido au Palais du cinéma de Venise, Italie.
17 photos
Lancer le diaporama
Bar Refaeli (enceinte) à la première du film "Ad Astra" lors 76ème festival du film de Venise, la Mostra, sur le Lido au Palais du cinéma de Venise, Italie.
Bar Refaeli, reconnue coupable de fraude fiscale, commencera ses travaux d'intérêt général dès le 21 septembre 2020. Sa mère, Tzipi Refaeli, condamnée pour blanchiment d'argent, s'apprête à passer 16 mois en prison.

Neuf mois de travaux d'intérêt général et une amende de 600 000 euros. Voilà la sentence de Bar Refaeli, reconnue coupable en juillet de fraude fiscale. Et la belle ne va plus tarder à purger sa peine.

Le mannequin avait fourni de fausses déclarations concernant ses périodes de résidence à l'étranger, afin d'éviter la fiscalité israélienne. La jeune femme avait accepté un accord avec la justice, et ainsi plaidé coupable. Cet accord prévoyait une peine de neuf mois de travaux d'intérêt général, et une amende de 2,5 millions de shekels (environ 610 000 euros), ainsi que le remboursement de ses arriérés fiscaux, comme l'a mentionné l'AFP.

Mais Bar Refaeli n'est pas la seule condamnée dans l'histoire. Sa mère, Tzipi Refaeli, est accusée de blanchiment d'argent. Malgré sa négociation de peine avec la justice israélienne, Tzipi Refaeli a été condamnée à 16 mois de prison, ainsi qu'à une amende de 2,5 millions de shekels et au remboursement de ses arriérés fiscaux. Elle aussi avait plaidé coupable, afin d'obtenir la clémence des juges.

Il faut dire que le montant de la fraude est colossal. Bar Refaeli a été reconnue coupable de ne pas avoir déclaré ses revenus perçus à l'étranger, entre 2009 et 2012, pour un total de 23 millions de shekels (5,4 millions d'euros). Les autorités accusaient également le top model d'avoir vécu dans des appartements de luxe enregistrés sous les noms de sa mère et de son frère. Elle est également suspectée de ne pas avoir déclaré des faveurs comme le prêt d'appartements de luxe ou de voitures d'une valeur de "plus d'un million de shekels". Sa mère, Tzipi, a été condamnée pour blanchiment d'argent.

Bar Refaeli commencera sa peine de travaux d'intérêt général - dont la nature n'est pas encore connue - dès le 21 septembre prochain, après la fête du Nouvel An juif.

Cette affaire n'est cependant pas nouvelle. Bar Refaeli avait été arrêtée pour la première fois en 2015. Elle avait alors été libérée, sous caution.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image