Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bertrand Tavernier condamné pour son attaque contre le juge Burgaud

Réactualisation : Le réalisateur français Bertrand Tavernier a été condamné mardi 14 janvier à 1 500 euros d'amende pour outrage au juge Fabrice Burgaud par le tribunal correctionnel de Paris, qui a jugé "excessifs" ses propos tenus lors d'une émission de télévision. Le tribunal n'a pas suivi les réquisitions du ministère public, qui avait réclamé une amende de 3 000 euros.

Le 26 octobre nous écrivions : Le 10 avril dernier sur le plateau de C à vous, le cinéaste Bertrand Tavernier ne mâchait pas ses mots contre le juge Burgaud, en évoquant Présumé Coupable, long métrage directement inspiré de l'affaire d'Outreau où Burgaud officiait. "C'est quelqu'un que vous avez envie d'exécuter le juge d'Outreau", avait alors lâché le réalisateur de La Princesse de Montpensier bientôt à l'affiche de Quai d'Orsay. Le réalisateur avait également accusé le juge d'avoir "cassé des vies" et "détruit des gens".

Le juge Burgaud s'est porté partie civile pour attaquer Bertrand Tavernier, qui sera jugé en correctionnelle pour outrage à magistrat, ont confirmé vendredi 25 octobre les avocats de deux parties. Des propos tenus choquants pour Fabrice Burgaud, qui avait initialement déposé plainte pour "provocation au crime". Avec l'affaire d'Outreau, le jeune juge Burgaud qui instruisait alors l'épineux dossier avait fait l'objet d'une controverse, devenue un véritable fiasco judiciaire où 13 des 17 accusés seront finalement acquittés, dont Alain Marécaux, l'homme qu'incarne Philippe Torreton dans Présumé coupable, le bouleversant film de Vincent Garenq.

Le dossier de pédophilie avait éclaté en février 2001, pour finir aux assises en 2004 et 2005 devant le scandale et le raz-de-marée provoqués par l'affaire. Présumé Coupable suivait le calvaire d'Alain Marécaux - "l'huissier" de l'affaire d'Outreau - arrêté en 2001 ainsi que sa femme et 12 autres personnes pour d'horribles actes de pédophilies qu'ils n'ont jamais commis. Garenq racontait alors l'histoire de la descente en enfer d'un homme innocent face à un système judiciaire incroyablement injuste et inhumain, l'histoire de sa vie et de celle de ses proches broyées par une des plus importantes erreurs judiciaires de notre époque.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel