Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Charlotte Gainsbourg : Ce cadeau de son père qu'elle transmet à ses enfants

Charlotte Gainsbourg : Ce cadeau de son père qu'elle transmet à ses enfants
Charlotte, "Charlotte for ever", revient avec Rest.

Charlotte Gainsbourg a quitté Paris pour refaire sa vie à New York. La capitale était devenue trop douloureuse avec cette maison, bien trop proche, du 5 bis rue de Verneuil où habitait son père et la mort de sa soeur Kate Barry en décembre 2013. À 46 ans, l'artiste dit découvrir ce que c'est que d'être anonyme, elle qui ne l'a jamais été, exposée très jeune par ses parents. Pour illustrer ces nouveaux morceaux, deux clips mettent en scène ses enfants... Pourquoi cette soudaine mise en lumière ? Charlotte répond dans Numéro.

Charlotte Gainsbourg - Bloody Valentine - septembre 2017. Devonté Hynes (Blood Orange), Alice et Joe Attal apparaissent dans le clip.

Dans Rest, attendu le 17 novembre, il est beaucoup question de la mort, celle de son père dans la chanson Lying With You et bien sûr celle de sa grande soeur, Kate Barry, dans les morceaux Rest et Kate. Pour l'incroyable single Bloody Valentine, Charlotte Gainsbourg est filmée en mariée dans les bras de Devonté Hynes (l'artiste Blood Orange). Le duo apparaît à tous les âges et ce sont les filles de Charlotte, Alice (14 ans) et Joe (6 ans), qui l'incarnent enfant. Dans la vidéo de Ring-A-Ring O' Roses, disponible en exclusivité sur Apple Music, c'est son fils, Ben Attal (20 ans), qui tient le haut de l'affiche. Pour Charlotte, qui chantait Lemon Incest avec son père quand elle avait 12 ans, qui a sorti ses premiers films et son premier disque Charlotte for Ever avant 15 ans, les choisir était tout naturel : "Je suis tellement heureuse que mon père m'ait filmée et qu'il ne se soit pas censuré, même s'il pouvait s'agir de choses choquantes. Ce sont des images qui restent, et qui comptent. Je suis extrêmement reconnaissante à mes parents de m'avoir laissée faire des films si jeunes."

Je suis tellement heureuse que mon père m'ait filmée et qu'il ne se soit pas censuré

Les souvenirs de studio avec Serge demeurent les plus forts de Charlotte Gainsbourg : "Avec mon père, je chantais, je faisais trois prises et je plongeais dans la piscine. Je m'en foutais suffisamment pour garder mon insouciance. Il portait sur moi un regard bienveillant. Il était tellement heureux de ce que j'arrivais à faire, malgré tous les accidents... parce qu'il faut dire que je chantais un peu faux quand même. Il était touché. Et il n'y a rien de plus beau que ça. J'avais envie d'offrir la même occasion à mes enfants, même si je ne pense pas que cela soit une aussi belle occasion."

Prendre le risque d'exposer ses trois enfants n'inquiète guère Charlotte Gainsbourg : "On ne regarde plus beaucoup les clips aujourd'hui", répond-elle en riant. Elle se sent plus préoccupée par l'intérêt que peuvent porter ses filles à des personnalités comme Kim Kardashian. "Je n'arrive pas savoir si j'ai raté le coche et si je suis un vieux schnock, ou si c'est une mode qui va passer."

Pour Numéro, Charlotte Gainsbourg évoque longuement son enfance qu'elle avoue avoir idéalisée. Une enfance mystérieuse et tellement forte qu'elle reproduit certaines des mauvaises habitudes de ses parents avec ses trois enfants, comme celle de leur montrer certains films bien trop jeunes. Quant à ses propres souvenirs, elle explique que Kate, de quatre ans son aînée, avait ce rôle particulier de la faire redescendre sur terre : "Elle me disait toujours : 'Mais ce n'était pas du tout joyeux ! On ne voyait jamais nos parents ! Toutes nos vacances en Normandie, on se faisait chier !'"

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans Numéro, en kiosques depuis le 1er novembre.

Serge Gainsbourg et Jane Birkin : pose détente à Saint-Tropez avec Kate (Barry) et Charlotte (Gainsbourg) en 1977
Serge Gainsbourg et Jane Birkin : pose détente à Saint-Tropez avec Kate (Barry) et Charlotte (Gainsbourg) en 1977
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image