Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Charlotte Gainsbourg, la mort de sa soeur : "Paris était invivable sans Kate"

Charlotte Gainsbourg, la mort de sa soeur : "Paris était invivable sans Kate"
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Charlotte Gainsbourg et Kate Barry - Inauguration de la galerie cinéma d'Anne Dominique Toussaint et vernissage de l'exposition " Point of View " de Kate Barry à Paris le 26 septembre 2013
17 photos
Lancer le diaporama
Charlotte Gainsbourg et Kate Barry - Inauguration de la galerie cinéma d'Anne Dominique Toussaint et vernissage de l'exposition " Point of View " de Kate Barry à Paris le 26 septembre 2013
Quand elle se confie, c'est tout en tendresse, émotion et délicatesse.

Au mois de décembre 2013, tout a basculé pour Charlotte Gainsbourg et le clan de Jane Birkin, avec la mort de Kate Barry. Plus de deux ans après, on retrouve la fille de la chanteuse et actrice et de Serge Gainsbourg à New York, où elle s'est installée après le drame. Le magazine Elle l'a interviewée et la star se révèle comme toujours naturelle et pleine de sensibilité. Et c'est avec une infinie délicatesse qu'elle va parler de sa soeur aînée.

"Je pense à elle tout le temps. Tout le temps. C'est moi aussi qui veut la faire vivre, tout est en référence à elle. J'avais fait pareil à la mort de mon père, je m'étais mise à regarder tout à travers ses yeux. Si Kate a aimé une chose, je veux la connaître. Paris était invivable sans elle. Quand je rentrais chez moi, j'étais à une rue de là où nous avons grandi ensemble. En même temps, je suis heureuse que ce soit ainsi marqué par sa présence, ça la rend vivante. Vous savez, avant, je n'allais jamais au cimetière sur la tombe de mon père. Il y avait toujours tellement de gens, ce n'était pas un moment intime. Eh bien maintenant, là-bas, j'ai mon petit périple : mon père, mon beau-père et ma soeur."

Ça m'ennuie de parler d'elle sans elle, mais bon...

En parlant de féminité, celle qui était une fillette "habillée et coiffée comme un garçon manqué" mais a appris avec le temps à se sentir féminine avec l'âge se souvient que sa soeur aînée, elle, était "à fond" : "Elle s'éclatait à mettre du rouge à lèvres, à porter des talons, à aller en boîte de nuit. Ça m'ennuie de parler d'elle sans elle, mais bon... Elle était très féminine. Lou [Doillon] l'est aussi. Moi, j'ai clairement raté le coche, je suis allée direct dans les complexes ! C'est vraiment un tort et je suis heureuse que ma fille soit de son époque, qu'elle s'amuse."

Avec sa fille Alice, en effet, elle a posé pour deux campagnes de la marque Comptoir des cotonniers. Voir son enfant sous les projecteurs ne lui fait pas peur : "Alice a l'âge que j'avais quand j'ai commencé et je trouve bien qu'elle puisse le faire à son tour, si elle en a envie. (...) Ce que j'espère, c'est que mes enfants ne seront jamais blasés."

Avec ses trois enfants, Ben, Alice et Joe, Charlotte Gainsbourg vit dans la Grosse Pomme, où elle peut se promener sans être reconnue, ou alors uniquement pour ses propres films et pas pour ses parents. Elle a pu ainsi développer sa carrière à Hollywood, en participant pour la première fois à une superproduction, Independence Day : Resurgence (en salles le 20 juillet). Une façon de se démarquer de l'étiquette Lars von Trier - qu'elle louera au passage. Sur le plateau du blockbuster, elle s'est sentie "comme une môme" : "J'ai voulu que mes enfants viennent s'amuser sur le tournage, mais tous n'ont pas pu y assister."

Bande-annonce d'Independence Day - Resurgence en salles le 20 juillet 2016

A noter, Charlotte Gainsbourg reviendra au cinéma dans Ils sont partout, sous la direction de son compagnon Yvan Attal, le 1er juin, et dans les bacs avec la sortie d'un nouvel album sur lequel elle a collaboré avec Paul McCartney et Guy-Manuel de Homem-Christo des Daft Punk.

Charlotte Gainsbourg dans le magazine Elle, actuellement en kiosques.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image