Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Claude Guéant, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, incarcéré à la prison de la Santé

Claude Guéant, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, incarcéré à la prison de la Santé
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
10 photos
Claude Guéant a été incarcéré ce 13 décembre 2021 à la prison de la Santé, en application de sa condamnation en 2017 dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur, annonce l'AFP, confirmant les informations de LCI. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy avait été condamné à deux ans d'emprisonnement dont un an ferme en appel en janvier 2017. Début novembre, la cour d'appel de Paris a révoqué une partie de son sursis et de sa liberté conditionnelle.

Coup de tonnerre dans le monde de la politique française. L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant a été incarcéré à la prison de la Santé à Paris ce lundi matin 13 décembre 2021. Une information de la chaîne LCI, confirmée à l'AFP par son avocat, Philippe Bouchez El Ghozi. Cette décision fait suite au non-paiement de ses dettes à l'État après sa condamnation dans l'affaire de ses dettes de cabinet dans la complexe affaire dite des "primes de cabinet" dans laquelle l'ancien ministre a été condamné en 2017 à deux ans de prison dont un an ferme. Début novembre, la cour d'appel de Paris a révoqué une partie de son sursis et de sa liberté conditionnelle, estimant que Claude Guéant ne réalisait pas les versements nécessaires pour payer l'amende et les dommages et intérêts qu'il s'était vu infliger.

L'ex-bras droit de Nicolas Sarkozy a été placé sous écrou pour neuf mois, a indiqué à l'AFP son avocat Me Philippe Bouchez El-Ghozi, qui a annoncé son intention de saisir le juge d'application des peines pour obtenir un aménagement, soulignant l'état de santé "préoccupant" de son client. "Il paye ce qu'il peut payer, c'est-à-dire 3 000 euros par mois, il n'a pas d'argent caché donc il ne peut pas payer plus, et malgré ça, on a décidé qu'on l'enverrait en prison", a-t-il déploré.

Âgé bientôt de 77 ans, Claude Guéant est un haut fonctionnaire français et ancien préfet. Il a été secrétaire général de la présidence de la République puis ministre de l'Intérieur de 2011 à 2012 sous le mandat de Nicolas Sarkozy. L'affaire des primes de cabinet nous emmène au début des années 2000 quand Nicolas Sarkozy était alors ministre de l'Intérieur et Claude Guéant son directeur de cabinet. A l'époque, plusieurs membres de ce cabinet se sont versés chaque mois des primes en liquide, des primes prélevées sur une enveloppe destinée aux frais d'enquête et de surveillance (FES) des policiers. Claude Guéant est accusé de s'être versé chaque mois 5 000 euros. En janvier 2017, il a été condamné à deux ans de prison, dont un an ferme. Cette condamnation était devenue définitive en 2019 quand la cour de cassation a rejeté le pourvoi formulé par Claude Guéant, précise BFMTV.

Par ailleurs, Claude Guéant a été mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale en bande organisée", "faux et usage de faux", "financement illégal de campagne électorale", "recel de détournement de fonds publics" et "corruption passive", puis pour association de malfaiteurs avec Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert en 2020, dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Sarkozy-Kadhafi.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image