Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Cristina d'Espagne : La "paria" avec la famille royale pour un triste hommage

Cristina d'Espagne : La "paria" avec la famille royale pour un triste hommage
L'infante Elena et l'infante Cristina d'Espagne lors de la messe commémorant le 25e anniversaire de la mort de dom Juan de Borbon (Jean de Bourbon), père du roi Juan Carlos Ier, le 3 avril 2018 au monastère San Lorenzo de El Escorial.
46 photos
Lancer le diaporama
L'infante Elena et l'infante Cristina d'Espagne lors de la messe commémorant le 25e anniversaire de la mort de dom Juan de Borbon (Jean de Bourbon), père du roi Juan Carlos Ier, le 3 avril 2018 au monastère San Lorenzo de El Escorial.
Très en retrait et en exil depuis ses démêlés judiciaires, la fille cadette de l'ancien couple royal d'Espagne a fait une rare apparition au sein de sa famille pour un hommage à son grand-père.

Deux jours après s'être retrouvés à Palma de Majorque pour la messe de Pâques, le roi Felipe VI d'Espagne, son épouse la reine Letizia et ses deux parents, le roi Juan Carlos Ier et la reine Sofia, étaient à nouveau réunis mardi 3 avril 2018 au monastère San Lorenzo de El Escorial, dans une tout autre ambiance. Les sourires légers avaient en effet laissé place à une certaine gravité, à l'heure de rendre hommage lors d'une messe solennelle à Dom Juan de Bourbon, père de Juan Carlos et grand-père de Felipe, à l'occasion du 25e anniversaire de sa disparition.

L'ancien comte de Barcelone est mort à 79 ans le 1er avril 1993 et repose précisément dans la crypte royale du monastère inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, où il a été inhumé avec les honneurs dus à un roi. Il ne le fut pourtant pas : contraint avec sa famille à l'exil par l'avènement de la Seconde République puis barré par la dictature du général Franco, le prétendant non-prédestiné au trône – une position obtenue du fait des renonciations successives de ses frères aînés Alphonse et Jacques de Bourbon, puis de l'abdication et du décès de son père le roi Alphonse XIII – n'y accéda jamais et dut même se résoudre à voir son fils Juan Carlos devenir le protégé de Franco, désigné comme prince d'Espagne et futur roi – qu'il devint en 1975, devenant à la mort du dictateur à la fois le souverain des Espagnols et le pilier de la transition démocratique.

Du fait de cette situation, les relations entre Juan et son fils furent tendues durant des années, mais elles s'étaient finalement apaisées, d'une part par l'entremise de la princesse Maria de las Mercedes, mère de Juan Carlos, et d'autre part lorsque le paternel se résigna en 1977 à renoncer à la couronne, recevant officiellement en contrepartie de la part de son fils le titre de comte de Barcelone qu'il revendiquait de longue date.

Cristina d'Espagne, toujours de la famille...

La messe commémorative célébrée mardi par Monseigneur Juan del Río a été marquée par la présence de l'infante Cristina d'Espagne, arrivée avec sa cousine Alexia de Grèce, dont elle est très proche. Alors qu'elle vit toujours expatriée en Suisse, exclue de la famille royale, depuis l'éclatement du scandale de détournement de fonds impliquant son mari Iñaki Urdangarin, condamné en première instance en février 2017 à six ans et trois mois de prison ainsi qu'une amende de 512 000 euros et qui s'est pourvu en appel, sa venue avait été confirmée il y a plusieurs jours. Arrivée seule, l'infante Elena, soeur aînée de Felipe et Cristina, dont la présence ne faisait quant à elle aucun doute, assistait elle aussi à la cérémonie.

La reine Sofia pouvait par ailleurs compter sur la présence de sa soeur la princesse Irene de Grèce, qui a obtenu le 16 mars 2018 la nationalité espagnole (renonçant à la nationalité grecque) et l'accompagnait précédemment à Majorque, et le roi Juan Carlos sur celle des enfants de sa soeur aînée Doña Pilar ainsi que de son autre soeur la princesse Margarita. Des membres de la famille royale de Bulgarie, qui a des liens étroits avec le clan espagnol, figuraient également parmi les quelque 250 personnes dans l'assistance, à l'instar de la princesse Kalina et son mari ou de Doña Miriam de Ungría y López et son fils Boris, prince de Tarnovo depuis la mort de son père le prince Kardam.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image