Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

David Schwimmer sur le manque de diversité dans Friends : "Je me suis battu"

David Schwimmer sur le manque de diversité dans Friends : "Je me suis battu"
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
David Schwimmer au brunch annuel de la Fondation "The Rape"à la résidence privée de Los Angeles, Californie, etats-Unis, le 6 octobre 2019.
14 photos
Lancer le diaporama
David Schwimmer au brunch annuel de la Fondation "The Rape"à la résidence privée de Los Angeles, Californie, etats-Unis, le 6 octobre 2019.
Dans une interview au "Guardian" le 27 janvier 2020, David Schwimmer explique s'être battu pour que son personnage "soit en couple avec des partenaires qui ne soient pas blanches". L'acteur de 53 ans dit avoir été conscient du manque de diversité de la série, diffusée pour la première fois en 1994.

Blagues homophobes, transphobes, sexistes voire racistes : Friends n'a pas toujours été bienveillante auprès des minorités. La série, diffusée pour la première fois en 1994, véhicule préjugés et "blagues" qui ne passent plus aujourd'hui. Pour la première fois, un acteur de la sitcom reconnait ce manquement, notamment dans la diversité raciale de ses personnages.

Cruel manque de diversité

Dans une interview au Guardian parue le lundi 27, David Schwimmer reconnaît avoir été "conscient de ce manque de diversité". L'inoubliable Ross dit s'être battu pour que son personnage soit en couple avec des partenaires non blanches. "Il y aurait peut-être dû avoir un Friends avec des personnes noires ou asiatiques. J'ai lutté pour que Ross sorte avec des femmes de couleur", a-t-il confié au média britannique.
"Une des premières petites-amies que Ross a eue dans la série était une américaine d'origine asiatique, après il a été en couple avec une femme afro-américaine. J'ai consciemment mis la pression pour en arriver là", a confié David Schwimmer. En effet, des six petites-amies que Ross a enchaîné pendant 10 saisons, seules deux d'entre elles n'étaient pas blanches. C'est le cas de Julie, interprétée par Lauren Tom, qu'on a vue pendant sept épisodes de la saison 2. On se rappelle tous de Charlie, la paléonthologue afro-américaine qui a débarqué dans la série en tant que petite-amie de Joey (Matt LeBlanc), jouée par Aisha Tyler. On avait pu la voir durant seulement neuf épisodes, dans les saisons 9 et 10.

Des scènes problématiques qui ne passent plus

Plus de seize ans après la fin de la série, Friends reste très populaire, grâce à Netflix qui a racheté les droits de la sitcom pour 100 millions de dollars. Aux yeux d'un public plus jeune, la série choque par ses remarques homophobes ou transphobes. On pense notamment aux scènes You kissed a guy (saison 4, épisode 7), les blagues sur l'homosexualité de Carol et Susan, quand Ross vire le baby-sitter parce qu'il est un homme et tant d'autres. On touche également à la grossophobie dans les scènes illustrant Monica lorsqu'elle était adolescente et en surpoids.

Pour cet aspect là, David Schwimmer défend Friends. "La vérité c'est que la série était révolutionnaire dans sa manière d'aborder le sexe, la contraception, le mariage gay et les relations de couple. Dans le pilote, l'épouse de Ross la quitte pour une femme", a-t-il expliqué. L'acteur estime cependant qu'il était heureux de la manière dont Friends a traité le judaïsme des personnages. "J'étais content qu'on ait un épisode qui ne parlait pas que de Noël, mais aussi de Hanukkah", a poursuivi David Schwimmer.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image