Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi Cédric est en prison depuis 1 an sans condamnation ?

Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi Cédric est en prison depuis 1 an sans condamnation ?
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
11 photos
Aucun corps, aucun aveu : le mystère Jubillar reste entier. Pour autant, l'enquête continue inlassablement depuis près d'un an et demi, plaçant le mari de l'infirmière trentenaire en première ligne. Pour l'accusation, il est le coupable, pour la défense, sa présomption d'innocence est bafouée. La justice a elle choisi de le mettre sous les verrous, de façon provisoire pour le moment.

Le 18 juin 2021, Cédric Jubillar, l'époux de l'infirmière de Cagnac-les-Mines disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, est mis en examen pour homicide par conjoint. Détenu à l'isolement dans l'établissement pénitentiaire de Toulouse-Seysses, il clame son innocence depuis des mois. Pourquoi est-il derrière les barreaux depuis tous ces mois, alors qu'aucun corps n'a été retrouvé et qu'aucun aveu n'a été fait ?

Six mois ont suivi la disparition de Delphine Jubillar au mois de juin 2021. Après d'importantes recherches - à l'aide d'hélicoptères, plongeurs, drones, battues citoyennes et opérations de ratissage - dans les semaines qui ont suivi sa disparition, le procureur de la République de Toulouse de l'époque, Dominique Alzeari, a annoncé que la piste criminelle était désormais privilégiée. Une déclaration qui a été faite après les interrogatoires des beaux-parents de la trentenaire, et de son mari, avec qui elle était en procédure de divorce. Sa garde à vue terminée, Cédric Jubillar a alors été mis en examen pour meurtre aggravé et incarcéré en détention provisoire.

Les déclarations évolutives et parfois contradictoires du peintre-plaquiste de 34 ans ont éveillé les soupçons des autorités, lui qui est le dernier à avoir vu Delphine Jubillar vivante. À partir de ce moment, ses avocats réclament régulièrement la libération de leur client faute de preuve, en vain. Ils demandent à ce "que la présomption d'innocence soit consacrée", ajoutant que leur client vit un enfer en prison.

Cependant, à chaque fois, le juge des libertés et de la détention a rejeté la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar, estimant qu'il existe plusieurs "indices graves et concordants" permettant de dire que l'infirmière a été tuée et que son mari a participé au meurtre. En septembre 2021, l'avocate générale avait défendu une lecture des indices qui, "mis bout à bout, interprétés dans le cadre d'un contexte", permettent de dire que Cédric Jubillar est "le plus à même d'avoir commis le crime". Par ailleurs, son isolement permet à la justice de ne pas être gênée dans son travail complexe d'enquête. Les nouveaux éléments, l'analyse des lunettes cassées, le témoignage du fils du couple et l'expertise psychiatrique du suspect numéro, alimentent la décision de le garder derrière les barreaux.

Le mandat de dépôt de Cédric Jubillar expire le 18 juin prochain. Il ne peut donc pas rester en détention provisoire au-delà sans un débat devant le juge des libertés.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image