Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Donald Trump atteint du coronavirus et en danger ? Confusion générale...

Le président américain Donald Trump embarque dans Marine One pour être emmené au centre médical militaire national Walter Reed pour être soigné pour le Coronavirus (Covid-19), à Washington, The District, Etats-Unis, le 2 octobre 2020.
18 photos
Lancer le diaporama
Le président américain Donald Trump embarque dans Marine One pour être emmené au centre médical militaire national Walter Reed pour être soigné pour le Coronavirus (Covid-19), à Washington, The District, Etats-Unis, le 2 octobre 2020.
Depuis le vendredi 2 octobre, Donald Trump se trouve à l'hôpital militaire de Walter Reed, situé dans la banlieue de Washington. Alors que le président des Etats-Unis a voulu se montrer rassurant dans une vidéo publié sur Twitter depuis l'hôpital, une source ayant connaissance de sa situation s'est montré très inquiétante. Qui croire ?

En plein contexte de campagne présidentielle, Donald Trump sait que les enjeux sont énormes et que se montrer trop affaibli pourrait lui être fatal dans sa guerre contre Joe Biden, son rival démocrate. Est-ce pour cela que le président des Etats-Unis minimiserait la gravité de son état de santé ?

Après avoir été testé positif au Covid-19, tout comme son épouse Melania et de nombreuses autres personnes qui les ont côtoyés ces derniers jours, Donald Trump a été conduit à l'hôpital militaire de Walter Reed, situé dans la banlieue de Washington, vendredi 2 octobre 2020. Cette hospitalisation n'a absolument rien d'anodine et pourtant l'homme d'affaire et homme politique de 74 ans se montre toujours pas trop alarmant quant à son état de santé.

Samedi 3 octobre, le 45e président des Etats-Unis s'est à nouveau exprimé sur Twitter, publiant une vidéo depuis l'hôpital militaire dans laquelle il dit "beaucoup mieux" et serait "bientôt de retour" dans la campagne électorale, tout en admettant que les tout prochains jours représentaient "le vrai test" pour lui.

"Je suis venu ici, je n'allais pas très bien, a dit Donald Trump, assis à une table, en veste mais sans cravate, dans cette vidéo de quatre minutes. Je me sens beaucoup mieux maintenant, nous travaillons dur pour que je me remette tout à fait. Je pense que je serai bientôt de retour et j'ai hâte de finir la campagne comme je l'ai commencée". "Je commence à aller bien", a-t-il affirmé, tout en précisant: "On ne sait pas pour la période des tout prochains jours, je suppose que c'est ça le vrai test, donc nous verrons ce qui se passera au cours des prochains jours".

Une prudence endossée par son médecin, qui a ensuite déclaré que M. Trump n'était "pas encore tiré d'affaire" mais que l'équipe médicale était "prudemment optimiste". "L'état du président Trump continue à bien évoluer, il a fait des progrès substantiels depuis le diagnostic", a dit le docteur Sean Conley, dans un bulletin diffusé samedi soir.

Plus tôt samedi, le même médecin avait pour la première fois répondu, brièvement et de façon parcellaire, aux journalistes depuis l'hôpital militaire Walter Reed à Bethesda. "Ce matin, le président va très bien", avait dit Sean Conley. M. Trump a souffert de fièvre, de toux, de congestion légère et de fatigue, selon lui, mais les symptômes "se réduisent et s'améliorent", a-t-il dit. Il n'avait plus eu de fièvre depuis 24 heures, et son taux de saturation en oxygène était à 96%, ce qui est normal.

Confusion et incohérences

Donald Trump est traité par le médicament antiviral remdesivir et a reçu aussi une injection du traitement expérimental de la société Regeneron, des anticorps de synthèse. Mark Meadows, le chef de cabinet du président, a reconnu samedi que ses médecins avaient été "très préoccupés" par son état de santé. "Il n'y a jamais eu l'idée et même jamais le risque d'une passation de pouvoir", a-t-il toutefois assuré. Les propos de M. Meadows sont intervenus à la suite d'une série d'informations contradictoires sur la santé du président qui ont créé un climat d'incertitude.

Dans la journée, une source anonyme considérée comme bien informée - et identifiée par la suite par des médias américains comme n'étant autre que Mark Meadows - déclarait: "Les signes vitaux du président ces dernières 24 heures ont été très inquiétants, et les 48 prochaines heures seront critiques en termes de soins". Ces propos paraissaient contradictoires avec une déclaration des médecins de la Maison Blanche selon laquelle le président allait "très bien".

Donald Trump a-t-il reçu une supplémentation en oxygène? Le docteur Conley s'est borné à répondre que cela n'avait pas été le cas samedi, ni jeudi ni depuis son hospitalisation, restant évasif quand les journalistes lui ont demandé s'il en avait reçu à aucun moment. Des médias dont la chaîne ABC ont ensuite confirmé que M. Trump avait bien eu besoin d'oxygénation vendredi à la Maison Blanche avant d'être hospitalisé.

Et de quand date le premier test positif du président? Le médecin a semé le trouble en évoquant "72 heures" depuis le diagnostic, une durée incohérente avec les déclarations précédentes, car elle aurait fait remonter le test à mercredi, au lieu de jeudi comme indiqué auparavant. Cela a forcé la Maison Blanche à vite corriger le médecin en disant qu'il parlait du troisième jour, puis à publier une nouvelle lettre clarifiant que le "premier" diagnostic datait bien de jeudi soir.

Une question centrale reste sans réponse: quand et comment le dirigeant a-t-il contracté le virus ?

Une campagne électorale chamboulée

La campagne électorale a été bouleversée par l'hospitalisation: les déplacements de Donald Trump ont été annulés, son directeur de campagne a lui aussi été contaminé, et l'incertitude plane sur les prochains débats télévisés, notamment celui censé opposer leurs colistiers, le vice-président Mike Pence et la sénatrice démocrate Kamala Harris, mercredi.

Son équipe a annoncé samedi que la campagne continuerait pourtant "à pleine vitesse", avec des déplacements de M. Pence et des fils Trump à partir d'après le débat des numéros deux.

De son côté, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo va écourter son voyage en Asie la semaine prochaine, en annulant ses étapes en Mongolie et en Corée du Sud, qui étaient prévues mercredi et jeudi.

Un cluster à la Maison Blanche ?

La Maison Blanche est liée à de multiples contaminations. La liste des proches de M. Trump infectés s'allonge: son épouse Melania, sa conseillère Hope Hicks, son directeur de campagne Bill Stepien, trois sénateurs républicains, l'ancienne conseillère Kellyanne Conway, l'actuel conseiller Chris Christie... Sans compter trois journalistes accrédités.

Un événement retient l'attention: samedi dernier, des dizaines d'invités se sont pressés dans les jardins et les salons intérieurs de la présidence pour la nomination de la juge Amy Coney Barrett à un siège de la Cour suprême. Les caméras ont filmé quantité de mains serrées et d'embrassades, la plupart des invités omettant le port du masque, pratique manifestement érigée chez les républicains comme une marque de loyauté.

Comme on ignore quand Donald Trump a été contaminé, on ne sait pas s'il était contagieux lors du débat contre Joe Biden mardi soir dernier, à Cleveland. Les deux hommes ont passé 90 minutes sur la même scène.

Joe Biden, 77 ans, était négatif vendredi, et il se refera tester ce dimanche.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Christina Milian s'est filmée avec son fils Isaiah lové contre elle. La compagne de M. Pokora a vanté les mérites de couches lavables offertes par une amie auprès de sa communauté de fans.
Christina Milian s'est filmée avec son fils Isaiah lové contre elle. La compagne de M. Pokora a vanté les mérites de couches lavables offertes par une amie auprès de sa communauté de fans.
Christina Milian se baigne à Saint-Tropez avec sa fille Violet le 20 juillet 2020.
Christina Milian se baigne à Saint-Tropez avec sa fille Violet le 20 juillet 2020.
Soirée tacos chez M. Pokora et Christina Milian le 9 juin 2020.
Soirée tacos chez M. Pokora et Christina Milian le 9 juin 2020.
Barack Obama a marqué un impressionnant panier alors qu'il se trouvait dans le Michigan pour se outenir Joe Biden à quelques jours de l'élection présidentielle.
Barack Obama a marqué un impressionnant panier alors qu'il se trouvait dans le Michigan pour se outenir Joe Biden à quelques jours de l'élection présidentielle.
Gigi Hadid, Zayn Malik et leur fille de quelques mois se sont réunis et déguisés pour Halloween.
Gigi Hadid, Zayn Malik et leur fille de quelques mois se sont réunis et déguisés pour Halloween.
Chrissy Teigen a filmé son mari John Legend chantant pendant le meeting de Joe Biden à Pittsburg le 2 novembre 2020.
Chrissy Teigen a filmé son mari John Legend chantant pendant le meeting de Joe Biden à Pittsburg le 2 novembre 2020.
Christina Milian avec sa fille Violet au parc d'attractions, Azur Park, à Gassin, le 20 juillet 2020.
Christina Milian avec sa fille Violet au parc d'attractions, Azur Park, à Gassin, le 20 juillet 2020.
Laeticia Hallyday, story Instagram du 13 juin 2020.
Laeticia Hallyday, story Instagram du 13 juin 2020.
Isaiah regarde la télévision avec sa maman, Christina Milian, le 22 juin 2020.
Isaiah regarde la télévision avec sa maman, Christina Milian, le 22 juin 2020.
Chrissy Teigen avant le meeting de Joe Biden à Pittsburg, durant lequel son mari John Legand a chanté. Le 2 novembre 2020.
Chrissy Teigen avant le meeting de Joe Biden à Pittsburg, durant lequel son mari John Legand a chanté. Le 2 novembre 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image