Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Dream House : Le réalisateur Jim Sheridan n'assume pas son propre film

Dream House : Le réalisateur Jim Sheridan n'assume pas son propre film
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
5 photos
Lancer le diaporama

Quand on sait que le film d'horreur Dream House, avec Daniel Craig, Rachel Weisz et Naomi Watts, est réalisé par Jim Sheridan, on peut rester perplexe. Le réalisateur acclamé de My Left Foot et Au Nom du père se retrouve au générique d'une oeuvre bien moyenne au regard de sa filmographie. Cependant, si la surprise est au rendez-vous pour les spectateurs cinéphiles, le cinéaste lui-même est bien plus mécontent : il a fait une pétition cet été auprès de la Directors Guild of America (représentant les intérêts des réalisateurs de cinéma et de télévision dans l'industrie américaine du cinéma) pour que son nom ne soit plus associé au film.

Dream House n'a pas récolté beaucoup d'éloges au sein des critiques du monde entier, mais pour sa défense, le réalisateur de cette oeuvre, Jim Sheridan, estime que le montage final ne correspond pas à ce qu'il avait souhaité. Morgan Creek Productions avait accepté que le réalisateur tourne des scènes supplémentaires. Mais ce dernier n'a pas suivi les lignes du scénario, provoquant la colère des producteurs, qui ont choisi de lui retirer le montage final.

Ainsi, Jim Sheridan ne veut plus être associé à un film qu'il ne reconnaît pas et refuse d'en faire la promotion. Mais la Directors Guild of America n'a pas répondu à ses attentes. Ces dernières années, le réalisateur irlandais semblait s'être éloigné du cinéma qui a fait sa renommée avec Réussir ou mourir en 2005 et Brothers en 2009. Que doit-on attendre alors de son segment dans le film Shanghai, I Love You (sur le même schéma que Paris, je t'aime et New York, I Love You) ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image