Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Eliza Dushku agressée sexuellement à 12 ans : Son agresseur nie

Le témoignage de l'actrice américaine est glaçant...

"Lorsque j'avais 12 ans et que je tournais True Lies, j'ai été agressée sexuellement par Joel Kramer, l'un des plus grands coordinateurs de cascades d'Hollywood", raconte l'actrice Eliza Dushku dans un post Facebook. La comédienne, notamment connue pour avoir joué pendant six ans dans la série Buffy contre les vampires, dit avoir "lutté sur la manière et le moment d'en parler publiquement". Trois mois après les révélations sur Harvey Weinstein, elle s'est finalement décidée à briser le silence.

"Je me rappelle clairement, vingt-cinq ans plus tard, comment Joel Kramer me faisait me sentir spéciale, comment il a construit un lien de confiance avec mes parents et moi durant des mois et comment il m'a attirée dans sa chambre d'hôtel de Miami avec la promesse faite à mes parents qu'il m'emmènerait à la piscine de l'équipe de cascadeurs avant d'aller manger mes premiers sushis", écrit-elle. Elle raconte aussi sans détour avoir vu le technicien sortir nu de la salle de bain : "Je me souviens comment il m'a allongée sur le lit, m'a enveloppée de son gigantesque corps et s'est frotté à moi en disant ces mots 'Tu ne vas pas t'endormir maintenant ma chérie, arrête de faire semblant de dormir'." Eliza Dushku dit également se souvenir parfaitement des mots de Joel Kramer après qu'il eut "fini" : "Je pense que nous devons être prudents."

"J'ai tout raconté à mes parents à l'époque, à deux amis adultes et à l'un de mes frères mais, tout comme moi, personne ne semblait être de taille à se mesurer à ce tabou", assure ensuite l'actrice aujourd'hui âgée de 37 ans.

Alors que le témoignage glaçant d'Eliza suscitait un vif émoi sur les réseaux sociaux, l'homme incriminé a réagi et nié. "Ce ne sont que des mensonges et des manipulations. Je n'ai jamais abusé d'elle sexuellement. Ça me rend malade, ce n'est pas vrai. Je pense qu'elle est en train d'imaginer des choses. Ce ne sont que des mensonges, des mensonges, des mensonges, des mensonges. C'est complètement fou. Je l'ai traitée comme ma fille, nous avons tous fait attention à elle. Comment un gars comme moi peut se défendre contre une histoire pareille ? Je ne sais pas quoi faire. Je pense que je vais devoir engager un avocat et porter plainte contre elle pour diffamation", a assuré l'intéressé à Deadline. Une déclaration qui n'a empêché son agence, la Worldwide Production Agency, de le virer manu militari.

Le fait que ce soit arrivé sous notre nez et qu'on n'en ait rien su...

Pourtant, l'ancien tuteur légal de Dushku au moment du tournage, Sue Booth-Forbes, a confirmé les dires de la comédienne. "Eliza Dushku dit la vérité. J'espère qu'elle sera crue et que son courage contribuera à la vague de changements qui s'annonce. (...) Joel Kramer lui a bien fait ce qu'elle a raconté. C'est un pédophile et il doit en payer les conséquences", a-t-elle clamé.

Réalisateur de True Lies, James Cameron, est très vite à son tour sorti de son silence lors d'une événement de la Television Critics Association, samedi 13 janvier. Assurant ne pas avoir su à l'époque, il assure qu'il "n'y aurait eu aucune pitié" pour Kramer. "Ce qui lui est arrivé me brise le coeur. Le fait que ce soit arrivé sous notrenez et qu'on n'en ait rien su", ajoute le cinéaste de 63 ans.

Partenaire de jeu d'Eliza Dushku (dont elle jouait la mère) dans ce film culte, Jamie Lee Curtis a elle aussi réagi. Dans une tribune publiée par le Huffington Post, la comédienne a confié que sa jeune consoeur avait "partagé avec [elle] l'histoire en privé il y a quelques années" et se souvient avoir été "choquée et attristée, et l'être encore aujourd'hui", avant de la féliciter d'avoir parlé et d'inviter les autres femmes victimes d'abus sexuels et de harcèlement à témoigner également : "La liberté va nous libérer."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Britney Spears fiancée à Sam Asghari : une star lui conseille de faire attention !
Britney Spears fiancée à Sam Asghari : une star lui conseille de faire attention !
Jennifer Lopez en couple avec Ben Affleck : elle raye définitivement son ex Alex Rodriguez de sa vie
Jennifer Lopez en couple avec Ben Affleck : elle raye définitivement son ex Alex Rodriguez de sa vie
Nicki Minaj positive à la Covid-19 et réticente au vaccin pour une étrange raison : "Ses testicules ont gonflé"
Nicki Minaj positive à la Covid-19 et réticente au vaccin pour une étrange raison : "Ses testicules ont gonflé"
Renée Zellweger en couple avec Ant Anstead : première photo à deux !
Renée Zellweger en couple avec Ant Anstead : première photo à deux !
Alec Baldwin effondré après avoir tué une femme : des photos fuitent
Alec Baldwin effondré après avoir tué une femme : des photos fuitent
Sarah Jessica Parker retrouve ses copines de Sex and the City, première photo à trois
Sarah Jessica Parker retrouve ses copines de Sex and the City, première photo à trois
Jason Derulo : Rupture avec Jena Frumes, 4 mois après la naissance de leur fils
Jason Derulo : Rupture avec Jena Frumes, 4 mois après la naissance de leur fils
Johnny Depp : Enfin une (petite) victoire en justice contre Amber Heard !
Johnny Depp : Enfin une (petite) victoire en justice contre Amber Heard !
Sarah Paulson méconnaissable sur le tournage de la dernière saison d'American Horror Story
Sarah Paulson méconnaissable sur le tournage de la dernière saison d'American Horror Story
Alyssa Milano sort de ses gonds face aux critiques : "Vous pouvez aller vous faire..."
Alyssa Milano sort de ses gonds face aux critiques : "Vous pouvez aller vous faire..."
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image