Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Fanny Leeb amaigrie par le cancer : "Mon compagnon me disait que j'étais belle"

15 photos
Lancer le diaporama
La jeune femme de 33 ans fait partie des personnalités qui a accepté de participer à "Stars à nu" pour sensibiliser le public au cancer du sein. Un sujet que Fanny Leeb ne connaît malheureusement que trop bien puisqu'elle a été atteinte de cette maladie. Dans cette épreuve, elle a pu compter sur le soutien de son compagnon Olivier.

Après les hommes, place aux femmes. Vendredi 7 février 2020, les téléspectateurs de TF1 découvriront Firmine Richard, Fanny Leeb, Mareva Galanter, Héloïse Martin, Nadège Beausson-Diagne, Maddy Burciaga, Alessandra Sublet et Marine Lorphelin dénudées afin de sensibiliser le public au dépistage du cancer du sein, dans Stars à nu. À cette occasion, Purepeople a rencontré la fille de Michel Leeb, qui a été touchée par cette maladie.

Comment avez-vous su que vous étiez atteinte d'un cancer du sein ?

J'ai été une très mauvaise élève parce que cette émission pousse au dépistage, donc, à sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein. Et c'est vrai que moi, à 32 ans, je ne faisais pas assez attention à ce genre de choses-là. Et j'ai eu beaucoup de chance dans tout ça, c'est-à-dire que j'ai comme un petit ange gardien au-dessus de ma tête. Je me suis brûlée avec un thé et, en me brûlant, je me suis rendu compte que j'avais une petite boule sur le sein. Si je n'avais pas eu ça, je ne sais pas où je serais en ce moment. Mais bon, je suis là.

Comment avez-vous vécu ce tournage ?

Des hauts et des bas parce qu'il y a l'avant, le pendant les traitements et l'après. On réalise un peu ce par quoi on est passé. Et du coup, c'était une thérapie, parce que ça m'a permis justement d'aller au fond de moi, de digérer tout ce qu'il s'est passé. De repasser par des moments difficiles, revenir... Ça a été un peu sinueux, mais j'étais très entourée. Pour moi, c'était un honneur de participer à cette émission parce que j'avais envie de continuer à être porte-parole de ce genre de choses-là. Je pense qu'on n'en parle pas assez. Et je pense que cette émission, grâce à la manière dont on fait passer ces messages de manière plus douce, ça va clairement aider les gens. Je suis fière d'en faire partie parce qu'il faut en parler, il faut sensibiliser les femmes et les hommes.

Vous avez suivi des chimiothérapies.

Effectivement. Les traitements, ce n'est pas évident. Maintenant, il y a plein de petites astuces pour faire en sorte que ça passe de manière plus facile. J'avais fait un petit tuto justement pour aider les femmes, pour qu'elles se sentent belles, pour continuer à garder ce côté féminin parce que ça, c'est très très compliqué. Mais on peut y arriver, je vous assure.

Comment avez-vous réussi à garder le moral ?

Mon métier, ma musique, le fait d'écrire un album, ça m'a permis d'évacuer, de penser à autre chose.

Parlerez-vous de votre maladie dans votre album ?

Quand on est artiste, on est clairement inspiré par ce qu'il se passe dans nos vies. Je ne pouvais pas ne pas écrire là-dessus et j'avais envie de passer ces messages forts que j'avais parce que j'ai réussi, je pense, à puiser une force. J'ai eu la chance d'être très guerrière et de garder un côté très positif, de ne pas me prendre au sérieux. J'avais envie de transmettre ça dans mes chansons : le côté positif et la force pour aider les gens. Il y aura d'ailleurs un single qui sortira bientôt. J'ai fait un clip avec les autres filles de l'émission, je ne me voyais pas faire autrement. Je suis trop contente que ça se fasse parce qu'on est vraiment une super belle petite famille maintenant et j'ai envie que les filles me soutiennent dans ce projet-là. Et le morceau en question ne pouvait pas exister sans elles.

Comment allez-vous aujourd'hui ?

Je vais bien, j'ai la patate et j'ai plein de projets. Je suis heureuse. Je kiffe la vie, je vois les choses différemment parce que j'essaie d'être moins stressée, moins angoissée. Maintenant, j'essaie de faire vraiment un travail sur moi par rapport à ça, prendre du temps, m'écouter. Et puis faire ce que j'aime à fond ; la musique, la scène et tutti quanti, quoi.

Comment avez-vous vécu le fait de se dénuder ?

Très bien parce qu'avant ça, on avait trois semaines de tournage, on a eu le temps de travailler tout ça. Bien sûr, on avait le trac, mais ça s'est bien passé. Avec un coach comme Chris Marques, j'ai envie de vous dire... Il n'y a pas mieux que lui. Il vous met en confiance, il a beaucoup d'humour, il est déconneur, il sait nous parler et nous regarder, nous donner des conseils. Que demande le peuple ? C'était juste une expérience exceptionnelle et je suis ravie d'en avoir fait partie.

Qu'est-ce qui a été le plus difficile lors du tournage ?

La séquence avec Maud'Amour qui nous pousse à faire des effeuillages sexy, c'était très difficile. Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal, mais ça m'a beaucoup aidée pour le show final qui était au Lido.

Qu'avez-vous envie de dire aux personnes qui vont suivre ce programme ?

Un cancer qui est pris tôt est un cancer qui se soigne. Donc, n'ayez pas peur, allez vous faire dépister. Ce n'est pas grave d'être à poil, d'avoir un toucher rectal ou de se faire palper les seins. Je veux dire que les médecins sont là pour vous aider.

Comment a réagi votre compagnon en apprenant votre participation ?

Il m'a toujours soutenue et il me soutient toujours. J'ai eu la chance qu'il me dise que j'étais belle même si je ne ressemblais à rien du tout le matin en me levant, en pesant 50 kilos et rien sur le caillou. C'est un homme formidable. J'ai eu beaucoup de chance et l'entourage, c'est important.

Toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image