Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Felipe VI : Annonce inattendue de son père Juan Carlos Ier depuis les Emirats

Felipe VI : Annonce inattendue de son père Juan Carlos Ier depuis les Emirats
Par Caroline Perrin Journaliste
Obélix de la presse people, elle est tombée dedans quand elle était petite et n’a jamais vraiment quitté la marmite. Son passe-temps favori ? Éplucher les réseaux sociaux des stars pour dénicher des indices sur des ruptures ou des nouveaux couples encore tenus secrets.
14 photos
En 2020, Juan Carlos Ier a quitté l'Espagne. Visé par des enquêtes judiciaires pour soupçons de malversations, l'ancien souverain a préféré s'exiler à Abu Dhabi en attendant que la justice se prononce. C'est chose faite mais son retour n'est a priori pas pour tout de suite.

C'était la bonne nouvelle que la famille royale espagnole espérait avoir après des années de soupçons sur l'ex-roi Juan Carlos Ier. Ce dernier n'est plus poursuivi par la justice, après qu'elle a décidé de classer sans suite les trois enquêtes qui visaient le père de Felipe VI pour des affaires d'argent pas très nettes... A l'époque, pour échapper à l'opinion publique, Juan Carlos s'était exilé temporairement aux Emirats Arabes Unis, à Abu Dhabi plus précisément, pour plus de tranquillité en attendant que les choses se tassent. Mais alors qu'il est désormais libre de revenir en Espagne sans craindre la moindre interpellation, Juan Carlos a décidé de passer un peu plus de temps que prévu sur là-bas.

Un choix qu'il a expliqué à son fils dans une lettre dévoilée par la maison royale : "Je préfère, pour l'instant, pour des raisons qui appartiennent à ma sphère privée et qui ne concernent que moi, continuer à résider de façon permanente et stable à Abu Dhabi, écrit-il. Une fois connues les décisions du parquet général, par lesquelles ont été closes les enquêtes dont je faisais l'objet, il me semble opportun de songer à mon retour en Espagne, mais pas dans l'immédiat".

A 84 ans, Juan Carlos Ier explique avoir été très bien accueilli à Abu Dhabi et apprécier la nouvelle vie qu'il y mène depuis deux ans : "J'ai trouvé la tranquillité, en particulier pour cette période de ma vie, bien que, naturellement, je reviendrai fréquemment en Espagne". S'il a choisi de continuer de s'établir aux Emirats Arabes Unis, c'est principalement pour lui, évidemment, mais aussi pour le reste de la famille royale, éclaboussée par le scandale qu'ont causé les différentes affaires auxquelles il était mêlé : "Je suis conscient des conséquences pour l'opinion publique des événements passés de ma vie privée et je les regrette sincèrement".

Pour rappel, la justice avait soupçonné Juan Carlos d'avoir touché une commission - 100 millions de dollars - sur le contrat de construction d'une ligne ferroviaire reliant La Mecque et Médina. Il avait également été soupçonné d'utiliser les cartes de crédit d'un officier de l'armée de l'air espagnole et d'un entrepreneur mexicain et d'être le propriétaire présumé d'un trust sur l'île de Jersey, considéré comme paradis fiscal au regard du service de prévention du blanchiment de capitaux.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image