Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Florence Foresti : ''Je vis une très belle histoire d'amour''

Difficile de déceler la frontière entre l'humour féroce et la sincérité désarmante avec Florence Foresti. Bien-aimée du public depuis ses apparitions juteuses à la télévision - sa Isabelle Adjani sortie de Mary Stuart est entrée dans la culture populaire - et ses spectacles d'une justesse décapante, la comique trimballe une image de voisine de palier et de bonne copine idéale.

Dans les pages de Paris Match en kiosques le 1er décembre, c'est pourtant son caractère électrique qui ressort. Prétentieuse, colérique, odieuse, immature voire même "un peu pétasse", Florence Foresti ne mâche pas ses mots quand il s'agit de parler de ce qu'elle était, et est encore. Paradoxalement, c'est la même femme qui avoue ne pas oser voir La guerre est déclarée et Polisse de peur de craquer. Ça pourrait sembler excessif et pourtant : elle n'hésite pas à confier qu'elle est partie avant la fin du déchirant Blue Valentine au moment où le chien meurt.

C'est quelque part dans ce fossé que Florence Foresti doit puiser son inspiration, aidée par sa famille et sa meilleure amie Brigitte. Quelque part à Lyon, elle vient d'ailleurs d'offrir une maison à sa mère, à quelques pas de celle de sa soeur. Mais le mythe du clown triste n'est jamais bien loin pour la jeune maman qui souffre "d'un besoin viscéral d'être la meilleure, la préférée." Et lorsqu'elle s'ouvre sur sa vie sentimentale, elle reste sobre et discrète : "Je vis une très belle histoire d'amour mais inconsciemment je me considère comme une femme seule, c'est à dire que je prévois tout pour pouvoir me suffire à moi-même."

C'est cet instinct de survie qui lui fait préférer les one woman show aux plateaux de cinéma, la maîtrise de la scène et des dialogues aux désirs des réalisateurs et producteurs :"Je n'ai jamais passé de casting, j'ai toujours été choisie." Ce n'est donc pas étonnant d'apprendre qu'elle a co-écrit Hollywoo, où elle joue une actrice insupportable dont la vie s'effondre lorsque la star américaine qu'elle double en français abandonne sa carrière. Direction Hollywood pour la française qui débarque dans un tout nouveau monde où les portes se ferment à son nez, pas très loin d'un autre looser interprété par Jamel Debbouze.

Pour son sixième film, elle a tourné pendant deux mois à Los Angeles, le berceau des rêves de cinéma. Curieusement, elle se dit ravie d'être revenue chez elle, loin des Américains qu'elle déteste "parce qu'ils peuvent être débiles" mais qu'elle adore pour leurs talents artistiques et leurs comédies romantiques inspirées. Décidément, Florence Foresti est tout feu tout flamme, et le meilleur est à venir puisqu'elle confie dans l'excitation travailler sur un spectacle musical et chorégraphié qui devrait en surprendre plus d'un !

Retrouvez l'interview de Florence Foresti dans Paris Match, en kiosques le 1er décembre 2011. Elle est également en couverture de Version Fémina sorti le 30 novembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel