Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

France-Portugal : L'hommage vibrant d'un fils à son père, victime du 13 novembre

France-Portugal : L'hommage vibrant d'un fils à son père, victime du 13 novembre
Manuel Dias est mort au Stade de France, le soir des attentats du 13 novembre 2015. Avant la finale de ce soir, son fils lui hommage et appelle plus que jamais à la fraternité.

Le 13 novembre 2015, Manuel Dias perdait la vie devant le Stade de France, alors que la France y affrontait l'Allemagne. Deux kamikazes, n'ayant pu rentrer dans le stade, venaient de se faire exploser. Le début d'une soirée d'horreur qui allait marquer à jamais la France, mais aussi ce jeune homme, Michael Dias.

Dans une superbe tribune publiée sur le Huffington Post, le fils de ce Franco-Portugais, qui aimait autant les Bleus que la Selecção, a rendu hommage à son papa, en marge d'une finale de l'Euro 2016 qui opposera ses deux pays, l'un d'adoption, l'autre natal. "Tu t'appelais Manuel Dias et tu étais mon père, commence la lettre. C'est avec cette phrase que j'ai souhaité te rendre hommage au lendemain des attentats qui t'ont ôté la vie le 13 novembre dernier. Tu es parti devant le stade de France et cette finale d'aujourd'hui ravive forcément ce drame que nous avons vécu. Tu étais passionné de foot et je suis sûr que ce France-Portugal aurait été un grand soir pour toi."

"Né au Portugal mais ayant choisi la France comme pays d'adoption, tu étais la preuve incarnée que l'intégration est possible", écrit avec émotion Michael. "Ce France-Portugal est par ailleurs très symbolique de cela, alors qu'il réunira des joueurs comme Antoine Griezmann ou encore Anthony Lopes, qui possèdent les deux origines, poursuit-il. C'est pour cette même raison que tu aimais ce genre de rencontres, des matchs que tu pouvais célébrer qu'importe le résultat final.

"Pour cette finale, pour ce match qui réunira des joueurs, d'un côté comme de l'autre, d'origines françaises, portugaises ou encore africaines, c'est essentiellement un message de respect des différences que je souhaitais partager ici", écrit le jeune homme pour qui, et il a bien raison, "nous sommes chanceux de vivre dans un pays comme la France, dans lequel malgré les difficultés, nos vies se croisent et s'enrichissent souvent de cette mixité".

Sans filtre, il a salué la mémoire de son père "parti abîmé par l'éclat d'une bombe", "abîmé par la brutalité de l'intolérance". Manuel Dias était salarié depuis plus de quinze ans de la société rémoise Regnault autocars, et venait de déposer un petit groupe de supporters lorsqu'il a été soufflé par l'explosion d'une bombe.

Et de conclure, à l'intention de son père : "Jeudi, en voyant le dénouement de la demi-finale, j'ai immédiatement pensé à toi papa. Dimanche à Saint-Denis tes deux pays s'affronteront à quelques mètres de cette porte D où tu as perdu la vie. Si je suis encore incapable de m'y rendre, je me console cependant en me disant que toi au moins tu auras une place privilégiée pour voir le match."

Retrouvez en intégralité la tribune de Michael Dias sur le Huffington Post.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image