Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

François Fillon : L'ex-Premier ministre condamné à un an de prison ferme en appel

François Fillon : L'ex-Premier ministre condamné à un an de prison ferme en appel
Par Ari Guardiola Journaliste
Si elle a bien fait son choix (évident) entre Leo Messi et Cristiano Ronaldo, il n’est pas question de décider qui elle préfère entre Meghan Markle et Kate Middleton. Poissons ascendant Verseau, elle est dotée d'un sixième sens qui l'aide à vous dénicher les informations les plus cachées sur vos stars préférées.
10 photos
François Fillon vient d'être condamné en appel, ce lundi 9 mai 2022 à quatre ans de prison dont un an ferme. L'ancien Premier ministre, sous Nicolas Sarkozy, va contester cette décision en cassation. Cette affaire des emplois fictifs, nommée aussi le Penelopegate avait explosé au moment où le politique de 68 ans, alors candidat, était en pleine campagne présidentielle, en 2017. Il s'est depuis retiré de toute vie politique.

François Fillon vient d'être condamné en appel à un an de prison ferme dans l'affaire des emplois fictifs, comme rapporté par l'AFP. Si en première instance, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy s'était vu infliger une peine de cinq ans de prison, dont deux ferme, la nouvelle condamnation de ce lundi 9 mai 2022 est plus légère. Il a ainsi été condamné à quatre ans de prison dont un an ferme. Le politique de 68 ans va contester cette décision en cassation. Cette affaire des emplois fictifs, nommée aussi le Penelopegate avait explosé au moment où François Fillon, candidat, était alors en pleine campagne présidentielle, en 2017.

Il est donc à nouveau condamné dans ce dossier qui avait plombé sa course à l'Elysée et signé la fin de sa carrière politique. Sa peine de prison a été assortie d'une amende de 375.000 euros et de dix ans d'inéligibilité. Son épouse Penelope Fillon a quant à elle été condamnée à deux ans de prison avec sursis et 375.000 euros d'amende. Son ancien suppléant Marc Joulaud à trois ans de prison avec sursis. Des peines d'inéligibilité de deux et cinq ans ont en outre été prononcées à leur encontre, précise l'AFP. enfin, les trois prévenus ont enfin été condamnés à verser environ 800.000 euros à l'Assemblée nationale, partie civile.

Le couple Fillon ainsi que Marc Joulaud n'étaient pas présents lors du prononcé de cette décision. Ils vont se pouvoir en cassation, ce qui suspend les sanctions pénales. En revanche pour ce qui est du paiement des dommages et intérêts, il n'est pas gelé. Il pourrait d'ailleurs être réclamé immédiatement par la chambre basse du Parlement. Ces sanctions pour détournement de fonds publics, complicité d'abus de biens sociaux et recel de ces deux délits notamment, sont plus légères que celles prononcées en première instance, le 29 juin 2020.

Le couple blanchi pour le premier contrat

Si la cour d'appel a blanchi le couple concernant le premier contrat d'assistante parlementaire de Penelope Fillon entre 1998 à 2002, "elle n'a pas tiré les conséquences de ses propres constatations sur les preuves apportées de la réalité du travail accompli par Mme Fillon" pour les deux autres contrats, ont estimé les avocats de la défense dans un communiqué. La cour a également relaxé le couple dans le volet des emplois des deux aînés de leurs enfants en 2006-2007, alors que François Fillon était sénateur. Mais a bel et bien confirmé le caractère fictif des activités de l'épouse Fillon auprès de Marc Joulaud, ainsi que celles de la mère de famille à nouveau auprès de son mari, en 2012-2013.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image