Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

George Clinton : A 71 ans et en pleine croisade, le pape funkadelic divorce

Mieux vaut tard que jamais... Même pour divorcer. A 71 ans, George Clinton, pape de la funk et source providentielle de samples pour rappeurs (2e artiste le plus samplé de l'histoire !), a décidé de divorcer de son épouse depuis 22 ans, Stephanie Lynn Clynton.

Le site américain TMZ.com se fait l'écho de l'étonnante nouvelle après avoir eu accès aux documents de la procédure, engagée auprès d'un tribunal de Floride, selon lesquels les deux conjoints, unis en 1990 dans Ohio, seraient "séparés de longue date". Et leur mariage "irrémédiablement brisé".

L'affaire devrait être rapidement réglée, étant donné que George et Stephanie n'ont ni enfants, ni biens communs, ni comptes joints.

George Clinton, intronisé en 1997 au Rock and Roll Hall of Fame en compagnie de membres de Parliament-Funkadelic, continue de faire l'actualité et de se produire assidûment (il était de passage en France à l'été 2011 avec Parliament-Funkadelic), quatre ans après la sortie de son dernier album, George Clinton and His Gangsters of Love, constitué de reprises et riche de belles collaborations, dont celles de Sly Stone, El DeBarge, RZA, Carlos Santana, ou encore des Red Hot Chili Peppers, dont il produisit, à leur demande, l'album Freaky Styley.

Dernièrement, et tandis qu'il apparait ce mois-ci dans un épisode de la série d'animation The Cleveland Show, le génie de la funk à la tignasse folle a lancé une grande campagne de lutte contre les violations de droits d'auteur, baptisée Flashlight 2013, du nom d'un de ses tubes. Excédé d'être spolié, comme tant d'autres, par des artistes et des maisons de disques peu scrupuleux, George Clinton part en guerre, et en connaissance de cause, lui qui est le 2e artiste le plus samplé de l'histoire avec plus de 400 emprunts faits à des classiques de son répertoire tels que Flash Light (par exemple par Aaliyah), Atomic Dog (Snoop Dogg), Mothership Connection (Dr. Dre), (Not Just) Knee Deep (Tupac, De La Soul). Sur son site Internet, il écrit : "Moi, George Clinton, je veux qu'on sache que je suis celui qui a alerté l'Amérique sur les problèmes de droits d'auteur. C'est l'héritage que je veux laisser : avoir fait prendre conscience aux gens qu'ils doivent se battre pour leurs droits sur leur musique. Vous devez combattre un tas de gens pour votre musique. Vous devez combattre les maisons qui gèrent les droits, comme BMI [Bridgeport Music Inc., avec qui il est en conflit, NDLR]. Vous devez combattre ces maisons de disques par ce qu'elles veulent au fond, c'est tout garder pour elles. Désormais, il est temps pour les gens de commencer à récupérer leur musique (...) Je vais les aider !"

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel