Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Gérard Louvin accusé de viol : son fils adoptif le soutient, malgré "beaucoup de conflits"

Gérard Louvin accusé de viol : son fils adoptif le soutient, malgré "beaucoup de conflits"
Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
12 photos
Visé par des plaintes pour viols avec son mari Daniel Moyne, Gérard Louvin est au plus mal. Exilé dans sa maison de Mougins, il se console en pensant au soutien infailible de son fils adoptif Kevin, avec qui il a pourtant eu "beaucoup de conflits".

Dans la tourmente depuis les accusations de viol dont il fait l'objet avec son mari Daniel Moyne, Gérard Louvin garde un allié de taille à ses côtés, son fils adoptif Kevin. Dans la famille du producteur, qui a volé en éclats depuis que son neveu Olivier a porté plainte contre lui - apparemment sur les conseils de sa soeur - Kevin est bien le seul à prendre sa défense. "En réalité je ne reconnais plus mon neveu. Aujourd'hui, je n'ai plus de famille, je n'ai plus de soeur, plus de neveu... Heureusement j'ai mon fils", le producteur a-t-il affirmé, abattu et tremblotant, lors d'une interview pour Nice Matin parue ce samedi 13 février 2021.

Entendu dans l'affaire, Kevin a en effet déclaré que le couple n'avait "jamais eu le moindre comportement déplacé ou ambigu à (son) égard". "Au contraire, ils m'ont sauvé de l'enfer...", a-t-il ajouté. Et pour cause, enfant, il a lui-même été victime de violences sexuelles avant d'être adopté lorsqu'il était en orphelinat, à l'âge de 4 ans et demi. "Ils pourront toujours compter sur mon indéfectible soutien et sur mon amour inconditionnel".

Très ému par ses propos, Gérard Louvin confirme que cela a représenté un véritable réconfort. "J'ai eu beaucoup de conflits avec mon fils plus jeune, car c'est dur d'élever un enfant adopté, qui a vécu des choses terribles. Moi, j'avais du travail mais tous les matins je l'emmenais à l'école à 7h, je rentrais à 8h pour le coucher avant de repartir sur mes émissions. Il avait des nounous la journée, mais il y avait de l'amour", assure-t-il auprès de nos confrères. Et de conclure, les larmes aux yeux : "Lui, je peux vous assurer, si je ne l'ai pas, j'ai rien."

L'audition troublante de Kevin

Ce n'est toutefois pas la première fois que Kevin est entendu dans une affaire d'agression sexuelle. En 2014 déjà, il avait été auditionné pour parler de son père, suspecté de pédophilie lorsqu'il était président de l'association Enfants d'Asie. À la question de savoir s'il avait été "abusé par son père", Kevin avait alors donné une réponse quelque peu étrange, comme l'a révélé Le Monde : "Le jeune homme a déclaré, en substance, qu'il avait rêvé que son père Gérard Louvin lui avait caressé le corps et le sexe quand il dormait, qu'il en avait été traumatisé le lendemain mais qu'il ne savait plus s'il s'agissait d'un rêve ou de la réalité." L'affaire s'est finalement conclue sur un non-lieu.

C'est en 1992 que Gérard Louvin a adopté, seul, ce petit garçon né au Cambodge. Arrivé à l'âge de 6 ans en France, Kevin Louvin, aujourd'hui âgé de 34 ans, a toujours évolué loin des projecteurs. "Kevin est danseur. Il a démarré chez Béjart et je suis très fier de lui", avait confié l'époux de Daniel Moyne à Voici en 2016. En 2018, Gérard Louvin indiquait ensuite que son fils s'était reconverti et suivait des études de droit à la Sorbonne.

Gérard Louvin et Daniel Moyne restent présumés innocents des faits qui leur sont reprochés jusqu'à une éventuelle condamnation.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image