Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Gilles Verdez condamné par Bernard de la Villardière : il révèle le montant de son amende...

9 photos
Voir 9 photos
Au cours du week-end, Bernard de la Villardière a révélé avoir assigné Gilles Verdez en justice pour diffamation. Le chroniqueur de "Touche pas à mon poste" a confirmé cette information, dévoilant le montant de son amende qu'il n'a finalement pas payé de sa poche...

Gilles Verdez aurait peut-être mieux fait de s'abstenir la dernière fois qu'il a évoqué Bernard de la Villardière et ses émissions sur M6 publiquement. Le journaliste n'a en effet que très peu apprécié de se faire critiquer par le chroniqueur de Touche pas à mon poste, estimant même qu'il partageait de fausses informations. Ainsi, il a décidé de porter plainte contre lui pour diffamation. Lors d'une interview accordée au Monde samedi 17 avril dernier, il s'est réjouit d'avoir remporté la bataille. "Je viens de faire condamner Gilles Verdez pour diffamation. Il m'a traité d'islamophobe chez Hanouna. A chaque fois qu'il peut se payer Enquête exclusive... Il m'accuse de ne pas faire mon travail de journaliste", Bernard de la Villardière s'est-il justifié.

Forcément, lundi 19 avril 2021, Cyril Hanouna ne pouvait pas passer à côté de cette affaire et a demandé à Gilles Verdez de s'exprimer à son tour. "Bernard de La Villardière m'avait attaqué à propos de l'ensemble des déclarations, des critiques surtout négatives que j'ai faites ici sur son émission Enquête Exclusive, a-t-il rappelé. La particularité, c'est qu'il n'a attaqué que moi ! Il a tout à fait le droit mais traditionnellement, on peut attaquer l'émission avec son producteur, et la chaîne, le diffuseur. Il avait un dossier très épais et il a gagné sur l'islamophobie. Donc j'ai été condamné pour diffamation, mais il a perdu sur tout le reste, sur toutes les critiques sur l'émission parce que son but était de dire : 'Ces critiques sur l'émission créent un acharnement contre moi.'"

Gilles Verdez a tout de même écopé d'une amende bien salée. "Comme il n'a attaqué que moi, j'ai été le seul à être condamné. Avec les frais de justice, c'était autour de 5000 euros", a-t-il révélé. Toutefois, il n'a pas eu à débourser un centime de sa poche. Et pour cause, Cyril Hanouna et le directeur d'H2O productions ont décidé de s'en charger pour lui. "Je m'apprêtais à faire un chèque. Je tiens à vous rendre hommage, il faut que les téléspectateurs le sachent ! Vous m'avez dit : 'Tu as été condamné en ton nom propre mais c'était pendant l'émission donc tu ne paies rien et nous payons'", a fait savoir Gilles Verdez, remerciant également Cyril Hanouna d'avoir mis à sa disposition un avocat.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image