Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Guillaume Genton richissime et très dépensier : il "claquait tellement" qu'il a eu des ennuis...

Guillaume Genton richissime et très dépensier : il "claquait tellement" qu'il a eu des ennuis...
Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
11 photos
Le chroniqueur de "Touche pas à mon poste" a accordé une interview au magazine "Public". L'occasion d'évoquer un sujet qui passionne la foule : l'argent. Guillaume Genton est richissime à seulement 31 ans et ne le cache pas. Mais son côté trop dépensier lui a déjà causé des ennuis.

Guillaume Genton n'a aucun tabou à parler d'argent et l'a une fois de plus prouvé. Cette semaine, le chroniqueur et entrepreneur de 31 ans est à l'honneur dans le magazine Public (édition du 25 novembre 2022). Et il n'a pas caché que voir son compte en banque bien rempli à une époque lui a fait tourner la tête.

C'est en 2015 que Guillaume Genton a lancé sa première boîte de production baptisée Genton Productions. Depuis, le nombre s'élève à sept, un sujet qu'il avait évoqué à l'occasion d'une interview pour Technikart en septembre dernier. "Je démarre en vendant des petits sujets à NRJ 12, C8... Après j'ai commencé à faire des documentaires et des programmes de flux pour France Télévisions, Canal+. Ensuite, en 2019, j'ai monté Kennedy Agency, spécialisée dans l'habillage 3D des émissions, la création graphique, la réalité augmentée... Là on travaille avec Amazon, Netflix, Endemol, TF1. J'ai aussi une boîte de communication pour les entreprises, Blondinet, et un studio d'édition musicale, La Gamme, spécialisé dans les musiques pour la télévision. L'idée étant de maîtriser entièrement la chaîne de production", confiait-il notamment.

En outre, Guillaume Genton officie en tant que chroniqueur dans Touche pas à mon poste depuis fin 2020. Et cette année, il a rejoint Virgin Radio pour animer la matinale à la place de Manu Payet. Son Morning sans filtre, il le partage avec Diane Leyre et Fabien Delettres. Le public l'a donc bien vite compris, son quotidien est plus que chargé. "En terminant TPMP à 21h20, je me couche vers minuit... et me lève à 4h30. Je sors donc moins. C'est un sacrifice, mais c'est un rêve d'enfant qui se réalise", avoue-t-il à Public.

Guillaume Genton sans tabou sur l'argent

Très vite, Guillaume Genton a compris qu'il souhaitait monter ses sociétés et aujourd'hui, il collabore avec une centaine de collaborateurs. Un business qui lui permet d'être richissime à seulement 31 ans. Dans TPMP il a déjà révélé qu'il lui arrivait de dépenser plusieurs "dizaines de milliers d'euros". Une déclaration qui n'a pas fait l'unanimité. "Quand vous gagnez le salaire minimum alors que vous travaillez dur et qu'une personne dit toucher 20 ou 100 fois plus, ça génère de la frustration. L'argent divise notre société. Quand on en gagne beaucoup, il faut bien le dépenser, le redistribuer et avoir la décence de ne pas s'en vanter sur les réseaux sociaux", poursuit-il auprès de Public.

Il assure ensuite qu'il connait la valeur de l'argent car, lors de son arrivée à Paris, son quotidien était bien différent. "Je vivais dans un 6 mètres carré et je gagnais 480 euros par mois. J'avais deux euros par jour pour me nourrir. Je mangeais juste un double cheese au mac do. Je connais la valeur de l'argent. Mais quand j'ai commencé à gagner des sous, j'ai tout dépensé, même plus. A 20 ans, je claquais tellement qu'on m'a coupé l'électricité", a-t-il avoué. S'il a déjà confié par le passé qu'il était toujours aussi dépensier, on imagine que depuis, il s'arrête avant de subir le même sort.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image