Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Gwen Stefani : Sensuelle et déchaînée avec No Doubt, elle met le feu à New York

31 photos
Lancer le diaporama
Gwen Stefani et son groupe No Doubt interprètent Settle Down au Rockefeller Center pour le lancement de la saison 2012 de la NFL. New York, le 5 septembre 2012.

Après des années d'absence, No Doubt a bien retrouvé son harmonie ! Le groupe mené par Gwen Stefani prenait, hier soir mercredi 5 septembre, possession de la scène du Rockefeller Center et enflammait la ville de New York qui célébrait le lancement de la saison 2012 de football américain.

Déjà d'attaque lors des répétitions, Gwen Stefani était en feu dans la soirée pour interpréter Settle Down, extrait de l'album Push and Shove (sortie le 25 septembre). Habillée d'un crop top noir moulant, d'un pantalon à carreaux et de bottes noires vernies, la chanteuse de 42 ans, déchaînée, se déhanchait et exhibait ses jolis abdos au rythme des riffs de Tony Kanal, bassiste du groupe. De bon augure avant les prochaines dates de la bande ; le 21 septembre à Las Vegas pour le iHeartRadio Music Festival et six concerts entre le 24 novembre et le 4 décembre au Gibson Amphitheatre à Los Angeles.

La musique revient au premier plan pour Gwen Stefani, qui place tout de même sa famille et ses enfants avant tout le reste et même la mode. En interview pour le numéro d'octobre 2012 du magazine Elle UK dont elle fait la couverture, elle évoque ses différentes absences lors des fashion weeks new-yorkaises et présentations de L.A.M.B., sa marque de vêtements : "J'ai manqué les deux dernières fashion weeks à cause de l'école. Je ne peux pas laisser les enfants, ni rater la première semaine de l'école... Être maman, c'est dur. Je pense que beaucoup de mères en activité ressentent la même chose."

Le "prix à payer", comme Gwen Stefani le dit si bien.

I.N.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel