Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jaycee Dugard, séquestrée 18 ans, se raconte pour la 1ère fois à la télé

16 photos
Lancer le diaporama

Jaycee Dugard, 31 ans, a été séquestrée pendant 18 ans par Philipp et Nancy Garrido. Le couple vient d'être condamné par la justice, lui à la prison à vie, elle à 36 ans de prison ferme. La jeune femme, libérée en août 2009, vient de sortir un livre, A Stolen Life, où elle ne cache rien de son calvaire qui a débuté sur le chemin de l'école alors qu'elle avait 11 ans. Elle vit aujourd'hui dans un endroit secret avec ses deux filles, âgées de 16 et 13 ans et demi, nées des viols répétés qu'elle subissait de Philipp Garido.

Tout dire

À l'occasion de la sortie de son livre, Jaycee Dugard a accepté pour la première fois de donner une interview télévisée. Elle n'avait pour l'instant fait qu'une apparition sur ABC et donné une interview au magazine People, en octobre 2009. Et c'est People qui publie ce mois-ci les meilleures pages du livre. Ces confessions télévisées sont accordées, toujours sur ABC, à la journaliste Diane Swayer qui lui demande pourquoi un livre aussi cru : "Pourquoi ne pas regarder les choses en face", lui répond Jaycee. "Il faut s'y confronter jusqu'à ce que vous n'en ayez plus peur. Je ne veux plus qu'il y ait le moindre secret. Je n'ai rien fait de mal. Je ne suis pas responsable de ce qui m'est arrivé et, tout raconter, c'est me libérer."

Elle se souvient de son enlèvement le 10 juin 1991. Sur le chemin de l'école à Tahoe en Californie, une voiture s'arrête à ses côtés. Ce sont Philip et Nancy Garrido. Jaycee Dugard sent alors son corps défaillir. Elle vient de prendre un coup de pistolet électrique. Elle tombe dans les buissons et la dernière chose qu'elle touche est une pomme de pin. Le couple cache la fillette avec une couverture sous le siège arrière sur lequel s'assoie Nancy Garrido. Elle se souvient de Philippe Garrido riant et s'exclamant : "J'en reviens pas qu'on s'en soit tiré si facilement." Jaycee Dugard porte aujourd'hui une pomme de pin en pendentif : "C'est un symbole d'espoir, de nouveaux départs et qu'il y a une vie après la tragédie."

Enceinte à 13 ans

Le couple Garrido installe la fillette dans une tente dans leur jardin. À chaque viol, il tient le Taser à portée de main. Il lui raconte qu'il a un problème sexuel et qu'elle lui permet de ne pas blesser d'autres petites filles. Philipp Garrido est en liberté conditionnelle et les officiers de parole qui s'occupent de lui visiteront sa maison plus de 60 fois pendant qu'il retient Jaycee. De fait, l'État de Californie vient d'accorder 200 millions de dollars de dommages et intérêts à Jaycee Dugard.

À l'âge de 13 ans, la toute jeune fille remarque qu'elle prend du poids. Un dimanche de 1994, les Garrido lui apprennent qu'elle est enceinte. Avant son enlèvement, elle ne connaissait rien du sexe et ne comprend pas ce qui lui arrive. Dugard écrit dans son livre que ses accouchements ont été les pires moments de sa vie : "Et puis je l'ai vue. Elle était magnifique. J'avais le sentiment de ne plus être seule. J'avais quelqu'un à moi et je savais que je la protègerais. Je ne savais pas comment je l'avais faite, mais elle était là."

C'est en devenant mère qu'elle comprend que la sienne devait probablement toujours la rechercher. À l'extérieur, Terry Probyn remue ciel et terre, alerte les télévisons et fait tout ce qui est en son pouvoir, pour retrouver sa fille Jaycee Dugard retenue prisonnière à seulement 190 kilomètres de son domicile. "J'ai l'impression d'avoir passé ma vie à la chercher et à rêver du moment où je la retrouverais, lui parlerais. Tu ne m'as jamais quittée", dit la mère à sa fille, qui apparaissent dans l'émission particulièrement proches l'une de l'autre.

Durant sa captivité, Jaycee Dugard grandit avec l'idée que le monde est plus dangereux à l'extérieur. Quand ses filles arrivent, si elle n'a pas le droit de se faire appeler maman (ni même par son prénom puisque les Garrido l'ont dépouillée jusqu'à sa propre identité), elle s'en occupe et leur fait la classe. Nancy Garrido se fait appeler "maman" par les filles de Jaycee.

L'espoir dans l'écriture

Jaycee Dugard a tenu 18 années grâce à son imagination, grâce aux histoires qu'elle se racontait, et racontait à ses filles, grâce à son journal. C'est dans l'écriture qu'elle voudrait refaire sa vie désormais : "Je voudrais étudier l'écriture. Vraiment, ça me passionne, les mots, les métaphores et comment l'on décrit les choses différemment. Mon imagination a permis de me sortir de beaucoup de choses."

L'histoire de Jaycee Dugard rappelle évidemment celle de Natascha Kampusch, séquestrée près de 9 ans, en Autriche. Elle aussi a raconté son histoire dans un livre - 3 096 jours - qui va être porté à l'écran en 2012.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel