Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jean-Vincent Placé : Condamné pour harcèlement sexuel, l'ex-secrétaire d'Etat va payer une amende

Jean-Vincent Placé : Condamné pour harcèlement sexuel, l'ex-secrétaire d'Etat va payer une amende
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
8 photos
Entre la justice et Jean-Vincent Placé, c'est une histoire qui dure. Comme le dévoile "Le Monde", l'ancien membre du gouvernement a été condamné pour des faits de "harcèlement sexuel", survenus en 2016.

Noyée par la condamnation, ô combien relayée et médiatisée de l'ex-président Nicolas Sarkozy, celle visant l'ancien sénateur et secrétaire d'Etat Jean-Vincent Placé était passée sous les radars. Mais pas ceux du journal Le Monde. Le quotidien s'est vu confirmer de source judiciaire qu'il avait été condamné le 1er mars 2021.

Jean-Vincent Placé a donc été condamné à 5 000 euros d'amende pour des faits de "harcèlement sexuel" survenus en octobre 2016. A l'époque, l'homme politique aujourd'hui âgé de 53 ans avait regagné son domicile de fonction, dans le très chic 7e arrondissement de Paris, après un dîner. A l'entrée de son immeuble, gardé par une gendarme chargée de la sécurité - il est à l'époque secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la simplification au sein du gouvernement - il essaye alors de l'embrasser contre sa volonté. Il ajoute : "Venez avec moi et vous verrez, ça va être sympa." Une invitation d'ordre sexuelle et une contrainte physique qui le mène droit devant les tribunaux.

La gendarme prévient sa hiérarchie, Jean-Vincent Placé s'excuse puis l'affaire se tasse. Jusqu'à 2020 où, toujours marquée par cet incident et alors que les femmes victimes de harcèlement ont plus que jamais eu la parole, elle porte finalement plainte explique son avocat Yves Claisse. "M. Placé a reconnu les faits et accepté la proposition de peine faite par le procureur de la République, qui lui semblait juste et raisonnable", a indiqué la défense de celui qui est conseiller régional d'Île-de-France. Il a été condamné dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité et a notamment été contraint de verser 2 000 euros de dommages et intérêts pour le préjudice moral.

Cette condamnation ne figurera toutefois pas au casier judiciaire de Jean-Vincent Placé, "pas plus que les trois mois de prison avec sursis et les 1 000 euros d'amende qui lui avaient été infligés en septembre 2018 pour violences et outrages". Il s'agissait cette fois d'une soirée alcoolisée au cours de laquelle il s'en était pris à une cliente puis à des policiers... A noter qu'auparavant, on avait aussi appris qu'il était en délicatesse concernant des milliers d'euros de PV impayés !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image