Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

John Travolta s'exprime sur les rumeurs d'homosexualité et la mort de son fils

À 60 ans, John Travolta peut regarder son parcours avec satisfaction. Mais la vie ne lui a pas épargné ses épreuves - il a perdu l'un de ses trois enfants en 2009 - et ses liens étroits avec l'église de scientologie le placent parmi les célébrités hollywoodiennes controversées. La star de Pulp Fiction se livre aujourd'hui à coeur ouvert dans une interview au Daily Beast, l'occasion de se confier sur le cinéma, mais également sur les médias et les rumeurs qui le touchent.

John Travolta était au festival du film de Toronto au Canada pour défendre le film The Forger, pour lequel il a le plaisir de donner la réplique à Christopher Plummer et au jeune et prometteur Tye Sheridan. Il y joue un père qui vient au chevet de son fils atteint d'un cancer du cerveau inopérable. De quoi faire tristement écho à la mort de son propre fils, Jett, atteint de la maladie de Kawasaki et décédé après une crise cardiaque à l'âge de 16 ans : "Je porte en moi ce que j'ai vécu. Quand je regardais Tye, je me disais que c'était mon fils, et j'ai eu comme une réaction organique en moi, et vice versa. (...) Quand j'avais tourné La Fièvre du samedi soir, ma petite amie venait tout juste de mourir. Je faisais mon deuil sans m'en rendre compte. Quand une fille m'a embrassé sur la joue dans une scène, je me suis mis soudain à pleurer. Sa tendresse m'avait fait pleurer."

Puis, vient la question sur les révélations d'un homme qui prétendait avoir été son ancien pilote et avoir eu une histoire d'amour avec lui. L'époux de Kelly Preston, qui a essuyé plusieurs scandales autour de soi-disant relations homosexuelles, répond : "Chaque star a un talon d'Achille. Il ne s'agit de rien d'autre que de gens avides d'argent. C'est tout. Ça arrive à tous les niveaux. (...) Je n'y prête pas trop attention. Certaines personnes attaqueraient plus que je ne le fais, mais je laisse faire car je ne peux rien y faire. (...) Je trouve que ce qui est le plus violent, c'est ce qui concerne la mort de mon fils [Travolta a été victime de chantage, NDLR]. C'est le pire de ce que j'ai pu ressentir. Les histoires de sexe, ça intéresse toujours les gens, mais on ne touche pas à ma famille. Vraiment. Avec ça, je trouve qu'une partie des médias est tombée trop bas. (...) Le reste, je peux gérer."

Autre sujet, moins délicat mais tout aussi polémique : le film Battlefield Earth (2000), d'après le roman en trois volumes de L. Ron. Hubbard, fondateur de la scientologie. "Pourquoi je devrais regretter ce long métrage ? J'avais le pouvoir de faire ce que je voulais avec un livre que j'avais choisi, explique Travolta. C'est un beau film, un bon film. Encore une fois, les médias ont tout mélangé avec la scientologie. Ce n'est pas de la scientologie ! Si c'était à refaire, je le referais."
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel