Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kalif Hardcore : Étrange décès d'un acteur de son clip, retrouvé carbonisé...

7 photos
Lancer le diaporama

Depuis plusieurs mois la ville de Marseille tient le haut de l'affiche médiatique pour des raisons peu glorieuses : trafic de drogues, agressions, meurtres... Le dernier fait divers en date ne risque pas d'arranger l'image de la deuxième ville de France. La raison ? L'étrange décès d'un jeune homme appelé Nabil, participant d'un clip vidéo du rappeur Kalif Hardcore.

C'est nos confrères du journal La Provence qui révèlent cette affaire pour le moins surprenante. Selon le quotidien, Nabil (19 ans), a été retrouvé mort le corps criblé de balles et carbonisé dans une voiture, samedi 16 mars. Une mort violente mais encore plus étonnante qu'elle correspond quasiment à celle qu'il subissait dans le clip du rappeur, intitulé Marseille la kalash, en février 2012. En effet, à l'époque du tournage du clip il avait accepté de jouer le rôle d'un petit dealer qui tente de rouler dans la farine les chefs de réseau. Dans la même vidéo, il avait aussi fait appel à la mère du jeune homme, Bahia pour incarner une femme chargée de garder l'argent issu du trafic. Le but de la vidéo était de montrer la violence qui règne à Marseille à cause de la gangrène liée au trafic.

Peu connu des services de police, Nabil était domicilié dans la cité Font-Vert, dans la très agitée partie nord de la ville. Touché par la mort du jeune homme, qui est actuellement suivie de près par la police, Kalif Hardcore s'est exprimé dans les pages du journal. "Nabil, c'était comme mon frère. Et Bahia, c'est un peu une seconde maman", a-t-il dit. Quant à la mère du jeune homme tué, elle a aussi fait part de sa colère sur RMC. "J'ai accepté de faire ce film parce qu'ils cherchaient une maison et une maman pour dénoncer. Malheureusement, ça s'est produit pour moi, pour de vrai", a-t-elle dit.

La violence à Marseille est devenue un tel problème que le populaire ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a tenu à afficher sa fermeté après la révélation de cette nouvelle affaire sordide. "Les Marseillais savent que je ne lâcherai rien", a-t-il déclaré.

TM

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image