Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kate Winslet fière d'avoir snobé Weinstein aux Oscars : "C'était intentionnel"

L'actrice n'a jamais porté le producteur déchu dans son coeur.

Lorsque l'affaire Harvey Weinstein a éclaté au grand jour la semaine dernière, révélant les témoignages de nombreuses femmes ayant été violées, agressées ou harcelées par le producteur hollywoodien, Kate Winslet avait été l'une des premières personnalités à réagir pour saluer le courage des victimes. "Le fait que ces femmes commencent à parler de la conduite grossière de l'un de nos producteurs les plus importants et respectés est incroyablement courageux et a été profondément choquant à entendre. J'embrasse pleinement et salue leur témérité et je soutiens sans équivoque ce niveau d'exposition plus que nécessaire de quelqu'un qui s'est comporté de façon répréhensible et dégoûtante", avait-elle déclaré dans le magazine Variety.

Des jours plus tard, l'actrice de 42 ans s'est de nouveau exprimée au sujet d'Harvey Weinstein, qu'elle a eu l'occasion de rencontrer quelques fois au cours de sa carrière. C'est d'ailleurs dans l'un des films produits en 1994 par la société Miramax (entreprise de Weinstein), Créatures célestes, que la jolie Britannique a fait ses débuts au cinéma à l'âge de 19 ans. Une dizaine d'années plus tard, en 2009, Kate Winslet remportait l'Oscar de la meilleure actrice grâce à sa prestation dans le film The Reader, produit et distribué par The Weinstein Company.

Il était brutal et mauvais

Dans un entretien publié samedi 14 octobre sur le site du Los Angeles Times, la comédienne est ainsi revenue sur le moment où elle a décroché la précieuse statuette. Dans son discours de remerciement, Kate Winslet avait délibérément omis de citer Harvey Weinstein, alors qu'elle s'était pourtant adressée à une dizaine de personnes. "C'était intentionnel. C'était totalement voulu. Je me souviens qu'on m'avait dit : 'Pense à remercier Harvey si tu gagnes.' Et je me souviens avoir répondu : 'Non, je ne le ferai pas. Je ne le ferai pas.' Et cela n'avait rien à voir avec le fait de ne pas être reconnaissante. Si les gens se comportent mal, pourquoi les remercierais-je ?", a-t-elle déclaré.

Kate Winslet lors de son discours de remerciement aux Oscars en 2009.

Au cours de son interview, la maman de Mia (17 ans, issue de son premier mariage avec Jim Threapleton), Joe (13 ans, né de son union avec Sam Mendes) et Bear (3 ans, dont le père est Ned Rocknroll) a expliqué que le producteur déchu s'était toujours mal comporté avec elle. "Durant toute ma carrière, Harvey Weinstein me prenait par le bras à chaque fois que je le croisais et me disait : 'N'oublie pas qui t'a donné ton premier film' [Créatures célestes, ndlr]. Comme si je lui devais tout. Puis, plus tard avec The Reader, la même chose : 'Je vais t'obtenir la nomination à l'Oscar, je vais t'obtenir une victoire, je vais gagner pour toi.' C'est ainsi qu'il fonctionnait. Il était brutal et mauvais. Dans les affaires, il a toujours été très, très difficile à gérer. Il était grossier. Il insultait mon agent, une femme, à chaque fois qu'il lui parlait au téléphone", a-t-elle poursuivi.

Viré de sa propre société, exclu de l'Académie des Oscars et banni de toute la profession, Harvey Weinstein fait actuellement l'objet de deux enquêtes menées à New York et Londres. Pour Kate Winslet, qui "espère qu'il sera puni par la justice", la levée de l'omerta est synonyme de changements positifs. "Le fait que je n'aurai plus jamais à traiter avec Harvey Weinstein jusqu'à la fin de ma vie est l'une des meilleures choses qui soit arrivée et je suis certaine que le sentiment est universel", a-t-elle conclu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image