Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Koh-Lanta 2019 – Nicolas "glandeur" : "Il y a un peu d'exagération"

Koh-Lanta 2019 – Nicolas "glandeur" : "Il y a un peu d'exagération"
Par Hiba Semali Rédactrice
Rattachée à la rubrique télé, Hiba Semali se consacre au petit écran. The Voice, Koh-Lanta, Top Chef, Secret Story, Star Academy ou encore Les Marseillais n'ont aucun secret pour elle.
Nicolas traîne dans "Koh-Lanta, la guerre des chefs" une image de glandeur, de papa en manque de son fils Mathis (4 ans) et d'aventurier au sang chaud. Lors d'une interview, le Belge s'est expliqué sur ce comportement qui fait tant jaser les téléspectateurs et même les autres candidats du jeu.

Depuis le lancement de Koh-Lanta, la guerre des chefs (TF1), Nicolas est loin d'avoir fait l'unanimité. Ses camarades de l'équipe jaune puis les aventuriers de la tribu réunifiée lui ont souvent reproché son manque d'investissement sur le camp. Auprès de nos confrères de 20 Minutes, le Belge se livre sur cette image de glandeur qui lui colle à la peau.

Aller chercher de l'eau, du bois, de quoi se nourrir, préparer les repas... Les tâches ne manquent pas dans Koh-Lanta. Mais à l'écran, il semblerait que lorsque tous s'activent, Nicolas se repose. L'aventurier s'explique : "Je n'étais pas le premier à me lever pour aller chercher du bois et de l'eau. On va dire que je me laissais vivre. Mais peut-être que la production a accentué le fait que je ne faisais rien du tout. Je faisais peut-être moins que les autres, si on me compare à Maud, Maxime ou Steeve qui sont tout le temps au taquet."

Pour Nicolas, "il y a un petit peu d'exagération". "Mais on a le personnage qu'on est : l'estomac sur pattes, le papa et le glandeur", poursuit-il. Un comportement qu'il a adopté sur le camp et qui ne lui ressemble finalement pas : "Les gens que je côtoie dans la vie de tous les jours ne me reconnaissent pas parce que je ne suis pas du tout comme ça. Quand je me regarde pendant l'émission, je me dis : 'Mais secoue-toi Nico, qu'est-ce que tu fais, là ?' Mais au bout du trentième jour, il faut se contenir par rapport aux efforts qu'on fait sur le camp, on va dire que je me préserve un peu."

Ce manque d'investissement sur le camp ainsi que ses craquages durant lesquels il a évoqué le manque de ses proches et son envie de quitter le jeu le desservent chaque semaine. Lors des conseils, Nicolas découvre des bulletins à son nom. "Ça m'énerve !, lance-t-il. Je me dis : 'D'accord, j'ai eu un coup de mou, j'en ai fait part à tout le monde, mais il faut passer au-dessus de ça.' (...) On me catalogue comme le gars qui a envie de partir depuis quinze jours, qui ne fout rien. L'étiquette est un peu chiante, mais je passe toujours par la petite porte, je suis toujours bien tombé. Je suis très fier de moi, malgré les reproches qu'on me lance, donc je respire à chaque conseil."

Rendez-vous vendredi 31 mai dès 21h sur TF1 afin de suivre le prochain épisode de Koh-Lanta, la guerre des chefs.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image