Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

L'amour est dans le pré 2021 : Une prétendante en guerre contre des "gens violents", elle témoigne

Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
9 photos
L'une des prétendantes de "L'amour est dans le pré 2021" a fait une apparition surprise sur CNEWS, ce mardi 26 octobre. Et malheureusement, ce n'était pas pour raconter une histoire joyeuse.

Marie-Ange Dematis n'a décidément pas de chance. Lundi 25 octobre, les téléspectateurs de M6 ont pu découvrir dans L'amour est dans le pré 2021 le moment où l'animatrice en milieu scolaire à Toulouse de 52 ans a découvert que Jean-François n'avait d'yeux que pour sa rivale Mélanie. Et le lendemain, c'est sur CNEWS qu'elle est apparue, dans la matinale, pour faire part d'une triste histoire familiale.

Le papa de la prétendante de L'amour est dans le pré 2021, âgé de 84 ans, est en bien mauvaise posture. Sa maison située à Toulouse est squattée pour la troisième fois, en deux ans. Un gros souci que Marie-Ange a souhaité mettre en lumière pour expliquer l'urgence de la situation. "Ce qui se passe c'est que nous avons été squattés le mardi 19 octobre vers midi. Ce sont des voisins qui ont prévenu mon père. (...) Il a de suite réagi en appelant la police mais impossible de les déloger. Maintenant je fais tout pour les déloger parce que c'est très injuste parce qu'ils ont cassé le portail, ils ont tout cassé... La porte intérieure pour rentrer. Et là impossible de rentrer dans la maison parce qu'ils ont changé les serrures, les cadenas. Et nous, on est mis à la porte et ce qu'il y a de terrible c'est qu'ils sont protégés par la loi donc je trouve ça pas normal", s'est-elle indignée. Et de préciser qu'un autre homme de 88 ans résidant non loin connaissait le même problème.

Marie-Ange a donc demandé aux pouvoirs publics de réagir rapidement afin que son père puisse retrouver sa maison pour pouvoir enfin la vendre. "Il faut donner la parole aux victimes et surtout bouger pour les victimes et faire des lois pour les victimes", a-t-elle précisé. "Apparemment ce sont des gens violents donc est-ce que c'est ça qui a fait que rien n'a bougé ? Pour la vente, ça fait quatre ans que mon papa se bat pour se débarrasser de cette maison parce qu'on l'a louée, on a été cambriolé, on a été obligé de mettre des grilles. Enfin bon, c'est devenu un bunker, une forteresse cette maison donc on est obligé de s'en débarrasser et en plus la vente met très longtemps. Squattage tous les ans. C'est infernal", a-t-elle conclu.

Marie-Ange compte bien raconter cette histoire à plusieurs médias afin de faire bouger les choses. Nul doute qu'elle donnera des nouvelles de la situation.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image