L'Amour Ouf peut-il remporter la Palme d'Or à Cannes ? Les premières critiques sur le film de Gilles Lellouche sont rudes, très rudes
Publié le 25 mai 2024 à 14:32
Par Lucie Gosselin | Rédactrice
Journaliste passionnée, depuis plus de 10 ans, je réalise des enquêtes, des portraits, des reportages ou des interviews.
Gilles Lellouche est en lice pour remporter la Palme d'Or de la 77e édition du Festival de Cannes. Mais son long-métrage "L'Amour ouf", porté par de grands noms du cinéma tels que François Civil et Adèle Exarchopoulos, est loin de faire l'unanimité. Il est la cible de nombreuses critiques depuis son avant-première sur la Croisette...
L'Amour Ouf peut-il remporter la Palme d'Or ? Les premières critiques sur le film de Gilles Lellouche sont rudes, très rudes
Gilles Lellouche est à l'honneur du 77e Festival de Cannes, avec son nouveau film "L'amour ouf".

Gilles Lellouche assiste à la conférence de presse de "L'Amour Ouf" lors du 77e Festival de Cannes au Palais des Festivals à Cannes. David Boyer/ABACAPRESS.COM L'acteur et réalisateur est néanmoins dans l'oeil du cyclone, car son film est la cible de nombreuses critiques.
Adèle Exarchopoulos, Elodie Bouchez, Karim Leklou et Gilles Lellouche assistent au photocall de "L'Amour Ouf" dans le cadre du 77ème Festival International du Film de Cannes, le 24 mai 2024. Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM En effet, le film porté par François Civil et Adèle Exarchopoulos a été vivement critiqué après son avant-première.
François Civil et Adèle Exarchopoulos assistent au photocall de "L'Amour Ouf" au 77ème Festival de Cannes au Palais des Festivals le 24 mai 2024. Franck Castel/ABACAPRESS.COM Pourtant, le film de Gilles Lellouche et Audrey Diwan a nécessité un budget colossal de 35,7 millions d'euros.
Gilles Lellouche et Audrey Diwan au Photocall de "L'Amour Ouf" dans le cadre du 77ème Festival International du Film de Cannes. Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM Il réunit au casting d'autres grands noms du cinéma français, comme Karim Leklou, Alain Chabat, Jean-Pascal Zadi, Raphaël Quenard, Vincent Lacoste et Benoît Poelvoorde.
Karim Laklou, Alain Chabat, Anthony Bajon, Gilles Lellouche, Jean-Pascal Zadi, Vincent Lacoste et Raphaël Quenard assistent au photocall "L'Amour Ouf" au 77e Festival de Cannes, le 24 mai 2024. Shootpix/ABACAPRESS.COM
La suite après la publicité

Avec L'Amour ouf, Gilles Lellouche signe une réalisation audacieuse, adaptée du roman éponyme de Neville Thompson. À l'affiche de la 77e édition du Festival de Cannes, ce film retrace l'histoire sur vingt ans de deux adolescents du nord de la France, Jackie et Clotaire, qui tombent amoureux malgré leurs origines sociales opposées. Elle, incarnée par Adèle Exarchopoulos, est issue d'une famille bourgeoise, tandis que lui, porté par François Civil, est issu d'une famille ouvrière modeste. Après douze années passées en prison après avoir commis un crime, le personnage qu'il incarne, Clotaire, enfin libre, est toujours amoureux de celle qu'il a perdue de vue, et met tout en oeuvre pour la retrouver.

Une proposition alléchante, surtout au regard de son budget colossal : 35,7 millions d'euros. Produit par Alain Attal et Hugo Sélignac, L'Amour ouf est le 41e long-métrage français le plus coûteux de l'histoire, et se classe notamment devant Les Bronzés 3, Raid Dingue et Anna. Il reste toutefois très loin derrière Astérix et Obélix : L'empire du milieu, qui, l'an dernier, avait nécessité 66,2 millions d'euros. Mais il se révèle être surtout très loin du budget plus que raisonnable d'Un p'tit truc en plus (6 millions d'euros), le premier film d'Artus qui cartonne en salles et se rapproche déjà des quatre millions d'entrées.

Un casting et un budget XXL

Mais bien que doté d'un casting très intéressant, avec deux héros amoureux à la ville comme à la scène, et qui donnent la réplique à Alain Chabat, Raphaël Quenard, Jean-Pascal Zadi, Vincent Lacoste, Elodie Bouchez, Karim Leklou et Benoît Poelvoorde, l'avant-première proposée à Cannes ces dernières heures s'est révélée... catastrophique ! Alors que le film est attendu en salles le 16 octobre prochain, les premières critiques sont loin d'être élogieuses, et ne vont pas permettre à Gilles Lellouche d'appâter les cinéphiles...

Le Parisien "gêné" par L'Amour ouf de Gilles Lellouche

"Dommage que L'Amour ouf se plante aussi sèchement. C'est un beau ratage d'une certaine manière, mais si décevant. Le cast se donne, et on sent que Lellouche veut montrer qu'il en a sous le coude, mais malheureusement c'est tellement un empilement de clichés sans renouvellement..." condamne un spectateur, tandis qu'un autre a préféré nuancer sa critique : "Avec L'Amour ouf, Gilles Lellouche termine sans difficulté le cinéma, puisqu'il en a vidé tous les stocks. Un film (trop) généreux, qui trébuche par instants, mais à qui on a vraiment rien envie de reprocher."

Le média indépendant Sens Critique est allé recueillir les avis des spectateurs à la sortie de l'avant-première, et ces derniers étaient mitigés : "Ça m'a épuisée", "Vous avez déjà vu Plus Belle La Vie ?", "C'est une petite déception", "C'était horrible", "C'est pas un film parfait, c'est un film kamikaze", "C'est pas ouf, c'est un peu relou", "J'ai détesté, rien ne justifie 2h45 de ça au cinéma"... Un autre spectateur était en opposition totale avec les détracteurs, et est sorti en larmes de la projection : "J'ai jamais vu ça de ma vie. L'acting, la lumière, les plans, tout était magnifique. J'ai pas les mots." De son côté, le Parisien dit avoir été gêné par L'Amour ouf et écrit : "On est gênés par la complaisance du scénario vis-à-vis des coups de sang de son héros." Le quotidien regrette également qu'il n'y ait pas plus de scènes chantées et que Gilles Lellouche n'ait pas vraiment choisi un camp dans sa proposition... "L'Amour ouf est-il une comédie romantique ou un film de gangsters ? Entre les deux, entre Before Sunrise et BAC Nord, le coeur de Gilles Lellouche a balancé. Et le cinéaste n'a pas tranché."

Aux spectateurs, désormais de juger !

À propos de
Mots clés
Cinéma Festival de Cannes 2024 People People France Photo
Suivez nous sur Google News
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Demi Moore revient à Cannes après 27 ans d'absence : son dernier film traumatise, des images très difficiles à oublier
Demi Moore revient à Cannes après 27 ans d'absence : son dernier film traumatise, des images très difficiles à oublier
21 mai 2024
Marina Foïs brille (un peu trop) à Cannes face à une rivale, Eve Gilles (Miss France) ose une robe presque trop voyante
Marina Foïs brille (un peu trop) à Cannes face à une rivale, Eve Gilles (Miss France) ose une robe presque trop voyante
21 mai 2024
Les articles similaires
Dernières actualités
"J'en ai marre, c'est sale" : Titoff s'en prend à sa ville de coeur et cela concerne près d'1 million d'habitants
"J'en ai marre, c'est sale" : Titoff s'en prend à sa ville de coeur et cela concerne près d'1 million d'habitants
07:38
Santa : Cette particularité physique qui lui a valu des moqueries, elle a quitté l'école et la suite... vous la connaissez !
Santa : Cette particularité physique qui lui a valu des moqueries, elle a quitté l'école et la suite... vous la connaissez !
07:07
Teddy Riner en couple avec Luthna, "la patronne" : le judoka dévoile tout ce que la mère de ses enfants fait dans l'ombre
Teddy Riner en couple avec Luthna, "la patronne" : le judoka dévoile tout ce que la mère de ses enfants fait dans l'ombre
06:05
Séjour luxe pour Caroline Ithurbide et sa fille, 13 ans et déjà grande, dont le père est un bel animateur play_circle
Séjour luxe pour Caroline Ithurbide et sa fille, 13 ans et déjà grande, dont le père est un bel animateur
17 juillet 2024
Dernières news