Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laure (Koh-Lanta 2021) jugée "détestable" et "hypocrite" : elle assume et s'explique ! (EXCLU)

12 photos
Elle n'a pas trouvé de poignard lors de la course d'orientation, et Laure est éliminée de "Koh-Lanta, Les Armes secrètes". Elle garde un bon souvenir de cette aventure, malgré les critiques de certains téléspactateurs. En interview pour "Purepeople.com", elle répond.

L'aventure Koh-Lanta, c'est terminé pour Laure. Lors de l'épisode diffusé vendredi 28 mai 2021 sur TF1, Jonathan, Lucie et Maxine se sont qualifiés pour les poteaux. Arnaud et Laure ont échoué au cours de l'épreuve d'orientation. En interview pour Purepeople.com, l'agricultrice de 25 ans se livre sur son expérience en Polynésie française et évoque notamment les critiques dont elle est la cible.

Que s'est-il passé lors de la course d'orientation ?

Bonne question ! Je pense que j'ai été nulle. Je n'ai pas su compter mes pas... Je n'étais pas non plus dans la bonne direction.

D'après vous, qu'est-ce qui vous a fait défaut ?

Je pense vraiment que c'était un problème de pas plus que de direction. Sur le deuxième repère, il y avait presque 50 pas, c'était long ! Et puis il y avait beaucoup de buissons, il fallait dévier. Trouver le premier était plus facile quand même ! Après, je ne m'étais jamais trop servie de la boussole. Mais le fait de ne pas savoir me servir de la boussole sur le premier repère, je pense que ça m'a plus servi que desservi. Sinon, on aurait été directement au même point avec Jonathan et j'aurais eu beaucoup moins de chance de trouver le poignard.

Que pensez-vous du comportement de Jonathan, qui vous suit ?

Au début, ça fout les boules. Je me dis : "Mais purée ce n'est pas possible ! J'ai vraiment la poisse !" Et au final, il a bien joué et ça l'emmène jusqu'aux poteaux, il a bien fait !

Maxine fait pareil avec Arnaud et vous... Vous avez "les boules" aussi ?

Oui mais moins, parce que comme c'est Maxine, ce n'est pas pareil (rires) ! On se dit que le scénario rêvé n'est plus possible, qu'on ne se retrouvera pas toutes les deux en finale. Donc là, forcément, c'est un coup dur. Et je me dis juste : "Pourvu que ce soit l'une de nous deux qui le trouve." Je voulais que ce soit moi, mais je suis très contente que ce soit Maxine finalement. Elle ne pouvait pas mieux représenter le binôme sur les poteaux. Elle a de l'équilibre, quand même.

Parmi les trois finalistes, qui a le plus de chances de l'emporter ?

J'ai une confiance aveugle en Maxine. Je sais qu'elle donnera tout, qu'elle ira au bout. Parce que sur le statique et l'équilibre, je sais qu'elle est bonne.

Lors de l'épisode précédent, vous votez contre Magali alors que vous aviez fait une promesse. Pourquoi ?

Avec Magali, on était tout simplement beaucoup moins ensemble sur le camp. On avait perdu ce truc qu'on avait avant. Et à ce moment-là, j'étais beaucoup plus proche de Lucie que de Magali. Pour moi la trahison ça aurait été de voter contre Lucie, pour le coup. Le pacte avec Magali datait d'avant la réunification. Il s'est passé énormément de choses qui ont fait que je me suis rapprochée de Lucie. Malheureusement les affinités ont fait que je ne pouvais pas sortir Lucie.

Shanice voulait à tout prix briser votre binôme avec Maxine. Cela lui a même coûté son aventure... Qu'en pensez-vous ?

Je pense qu'elle n'avait pas tort. Notre binôme était quand même très fort. Mais je pense que le binôme d'Arnaud et Jonathan était aussi très très fort, alors à nous quatre... Du coup, je comprends totalement Shanice. Notre but à nous était de péter leur quatuor, c'est tout à fait logique des deux côtés.

Avec Maxine, vous regrettez la stratégie des garçons qui visaient à éliminer les filles... Hervé et Frédéric ont été taxés de sexistes, machos. Qu'en pensez-vous ?

Nous, on ne l'a jamais vu comme ça. On savait que les garçons avaient des affinités entre eux, comme nous on en avait entre filles. Ce qui nous a chagrinées, moi qui était très proche d'Arnaud et Maxine de Jonathan, c'est qu'on a su qu'ils pouvaient voter contre nous. On est tombé des nues. On était les prochaines, c'était une certitude.

Aujourd'hui, après avoir vu les épisodes, avez-vous des regrets concernant les éliminations de Frédéric et Hervé ?

Je ne regrette pas. Je n'avais plus du tout confiance en eux. On faisait limite plus confiance aux jaunes qu'à eux. Donc on s'est dit pourquoi pas tenter une alliance avec l'autre équipe...

Lors de son confort avec Arnaud, Maxine assure que vous n'aviez jamais eu l'intention de faire sauter les garçons rouges... Qu'en pensez-vous ?

Avec Jonathan, Arnaud et Maxine, nous étions très soudés après la réunification. Le but était d'aller le plus loin possible à quatre. On ne voulait pas voter contre eux, comme eux ne voulaient pas voter contre nous. Mais ça aurait pu se faire...

Sur les réseaux sociaux, certains vous qualifient de "hypocrite", "détestable", "traitre", qu'en pensez-vous ?

C'est leur vision des choses. Les gens n'étaient pas là quand les décisions ont été prises. Et puis, je pense que si j'avais pris n'importe quelle autre décision, on m'aurait dit pareil. Moi je m'en fiche. J'ai joué mon jeu, et cela m'a permis d'arriver là où j'en suis aujourd'hui. Il ne faut pas oublier que c'est un jeu, on n'aurait pas agi pareil dans la vraie vie. On est là pour aller au bout. C'est facile de juger quand on n'y est pas.

Des camarades ont confié s'être blessés ou avoir été malades durant le tournage en off, est-ce votre cas ?

Il est vrai qu'à un moment donné, nous avons tous été malades. Nos corps ne supportaient plus la noix de coco... et du coup on a eu la diarrhée ! C'est sympa, hein (rires) ! Ce qui est marrant, c'est que nos corps sont à peu près tous pareil parce que ça nous est arrivé à tous en même temps.

Après plus d'un mois de privation, comment avez-vous géré le retour à une alimentation normale ?

C'est dur parce qu'on fait des crises de boulimie. On a très envie de manger, tout le temps. Le corps ne répond plus au cerveau. Je n'arrivais plus à m'arrêter de manger, du sucré, du salé... Je mangeais tout ce qui me passait sous la main. J'ai repris les kilos perdus, même plus. J'avais repris 8 kilos par rapport à mon poids de forme ! Aujourd'hui, je les ai quasiment tous perdus mais c'est quand même hard. C'est ouf ! Heureusement que l'on a un suivi derrière avec le médecin et la psychologue qui nous aident beaucoup.

Comment s'est passé votre retour à la réalité ?

Bien et mal. Retrouver mes proches a été hyper émouvant, hyper fort. Il ne s'était jamais passé un truc aussi fort avec ma famille. Et puis, ça a été dur de me séparer de Maxine, Arnaud et Jonathan avec qui j'avais passé 35 jours, coupée de tout. Ils me manquaient terriblement. Heureusement que l'on est resté en contact quotidiennement. Après, il y a le retour au quotidien : la Covid-19, le travail, le téléphone, le monde aussi à la gare... ça change.

Quel a été votre premier geste au retour ?

J'ai pris toute ma famille dans mes bras. On a tous chialé comme des madeleines (rires).

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image