Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laurent (Koh-Lanta) menacé de décapitation : sa fille également en danger, la police veille

13 photos
Lancer le diaporama
Le 5 novembre, nos confrères du "Parisien" révélaient que Laurent de "Koh-Lanta, Les 4 Terres" (TF1) était menacé de décapitation, quelques semaines après la mort de Samuel Paty, prof d'histoire comme lui, décapité. Lundi 9 novembre, dans "Touche pas à mon poste" (C8), Laurent s'exprime.

Laurent, aventurier de Koh-Lanta, Les 4 Terres, est en colère. Après la triste mort de Samuel Paty, prof d'histoire décapité après un cours sur la liberté d'expression, le candidat du jeu de TF1 qui est également professeur d'histoire-géographie, a reçu des menaces de décapitation. L'homme à l'origine de ces mots a été arrêté et a écopé d'une peine de dix-huit mois de prison dont six mois de sursis. Lundi 9 novembre 2020, c'est sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8), que Laurent est venu crier sa colère.

Il en veut à l'homme qui l'a menacé, un ingénieur au chômage, mais aussi à la presse. L'information est sortie dans Le Parisien, qui a d'ailleurs publié une partie du procès verbal, alors qu'il souhaitait que cette affaire ne s'ébruite pas. "Qu'est-ce qui est le plus dangereux pour moi, très franchement ? Est-ce que c'est ce mec qui a fait ça parce qu'il se pensait intouchable, ou le reste, s'interroge Laurent qui se dit "énervé". Quand Le Parisien met ma tête, l'enquête n'est pas terminée, on ne sait pas s'il a de la famille ou des amis. Il y a des flics qui tournent autour de l'école de ma fille. Je regrette, mais avec ce qu'il s'est passé avec Samuel Paty, je demanderais un peu de pudeur à la presse, ou au moins un peu de recul."

Laurent (Koh-Lanta) choqué par la haine sur les réseaux sociaux

Et de s'agacer encore un peu plus : "Le danger vient d'où ? Ma tête apparaît partout ! Je suis une personne pseudo-publique en ce moment, je suis prof d'histoire, je commence à cumuler... Qu'on mette en danger ma famille... Il y a des patrouilles devant mon collège, des élèves ne sont pas venus en cours. Imaginez-les, ils n'étaient pas inquiets car ils ne savaient pas. Et ils n'auraient jamais dû le savoir."

Face à Cyril Hanouna et ses chroniqueurs, Laurent, éliminé de Koh-Lanta avec son binôme Alix vendredi 6 novembre 2020, a avoué avoir été surpris par la violence de certains messages. "J'ai 50 ans, je me sens fort, je pense avoir du recul et de la distance par rapport à ça. Mais je peux vous dire que, pendant deux ou trois jours, ça tanguait fort. Je ne pensais pas qu'il y avait une telle haine", déclare-t-il, dépité.

Rappelons que l'homme qui a proféré les menaces de décapitation contre Laurent a été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles à une peine de dix-huit mois de prison dont six avec sursis. Ce qui fait un an de prison ferme. La peine est assortie d'un mandat de dépôt, l'auteur des menaces de décapitation a donc été incarcéré dès la fin de l'audience. Plus encore, déclaré "immature et introverti, souffrant de troubles de l'humeur qui nécessitent un suivi médico-psychologique" par l'expert psychiatre, il a été condamné à une obligation de soins psychologiques. Enfin, il a l'interdiction de se rendre en Isère, où Laurent vit, et d'entrer en contact avec lui.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image