Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laurent Ruquier prêt à défendre les LGBT mais opposé à la GPA : "Ça me dérange fondamentalement"

13 photos
Voir 13 photos
Laurent Ruquier prêt à défendre les LGBT mais opposé à la GPA : "Ça me dérange fondamentalement"
Interviewé par le magazine "Têtu", Laurent Ruquier a révélé pourquoi il était opposé à la GPA. Favorable à la PMA et au mariage pour tous, l'animateur est également revenu sur son coming out dans les années 2000.

Habitué à dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas (notamment concernant la gestion de la crise du Covid-19), Laurent Ruquier plait aux téléspectateurs grâce à cette liberté de ton. Il cartonne actuellement avec son émission On est en direct diffusée chaque samedi soir sur France 2. Interviewé par le magazine Têtu, l'animateur de 58 ans avait livré son analyse, sans filtre et totalement personnelle, sur la clivante GPA (gestation pour autrui).

Alors qu'une manifestation s'est tenue le 7 mars dernier à Paris contre le projet de loi LREM dit de "bioéthique", Laurent Ruquier a confié être opposé à la GPA, alors que c'est un droit réclamé par les LGBT, communauté à laquelle il appartient. "Qu'une femme se fasse payer pour porter un enfant, ça me dérange fondamentalement. C'est mon avis, j'ai le droit quand même non ?", confie-t-il sur la défensive.

Favorable à la PMA (procréation médicalement assistée), l'ancien animateur de l'émission On a tout essayé a également révélé être pour le mariage homosexuel : "Je suis pour le mariage pour tous et je veux défendre ceux qui veulent se marier."

L'animateur des Grosses Têtes de RTL est également revenu sur son coming out et sur la difficulté à l'époque de parler de son homosexualité dans les médias. "J'ai fait mon coming out en 1997. À l'époque on sait que c'était moins facile qu'aujourd'hui. Mais ça, on ne me l'a jamais reconnu. Ni les assos LGBT+ ni Têtu d'ailleurs. Ça me rend triste, mais tant pis. Je n'ai jamais appartenu à une communauté. Je suis homosexuel, je suis un homme, de gauche, je suis beaucoup de choses. Je n'ai jamais adhéré à un parti, à un syndicat ou à une association. J'aime mon indépendance et je crois l'avoir prouvé. Je défendrai toujours les militants LGBT+", précise-t-il.

Par ailleurs, l'auteur de la pièce Je préfère qu'on reste amis a récemment confié s'être séparé de Benoit PetitJean lors de son émission On est en direct, le 6 mars 2021. Amoureux d'un nouvel homme, Laurent a toutefois préféré garder l'identité de son compagnon secrète.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image