Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Léa Salamé défend Christine Angot : "C'est une femme qui n'est que colère..."

8 photos
Lancer le diaporama
L'ancienne polémiste ne veut pas tirer sur une ambulance !

Lundi 2 octobre 2017, Léa Salamé était l'invitée de Yann Barthès dans Quotidien sur TMC. À cette occasion, la journaliste de 37 ans a donné son avis sur le clash qui a opposé Christine Angot à Sandrine Rousseau dans On n'est pas couché (France 2) samedi dernier... Un clash qui a fait énormément parler et qui a valu à la polémiste de Laurent Ruquier une pluie de critiques.

Questionnée sur l'altercation entre la polémiste (rappelons que Christine Angot, auteure de L'Inceste, a été violée par son père étant jeune) et la femme politique qui dénonce dans son livre Parlerune agression sexuelle qu'elle a subie, Léa Salamé – qui a officié elle aussi dans ONPC – a commenté : "C'est très dur cette séquence. Je ne suis personne pour juger de deux souffrances et de deux victimes face à face. Voir Sandrine Rousseau pleurer comme ça, c'est bouleversant mais je ne participerai pas à la chasse à l'homme sur Christine Angot. Elle a été extrêmement attaquée."

Et l'animatrice de L'Émission politique et de Stupéfiant (France 2) de poursuivre : "Christine Angot a été victime d'un inceste, elle a été violée par son père. C'est une femme qui n'est que colère, indignation et souffrance, notamment sur ce sujet-là qui est extrêmement épidermique et sensible chez elle. On voit deux indignations, deux sensibilités, deux colères. Je préfère ne pas me prononcer sur ces deux violences. (...) Ce sont deux sincérités, aucune des deux ne ment, donc je ne juge pas."

Rappelons que la séquence incriminée a été signalée au CSA par Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, et qu'une instruction a été ouverte pour déterminer si la chaîne s'est rendue coupable d'un éventuel manquement.

Une séquence à retrouver dès à présent dans notre player vidéo !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel