Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Les Fant4stiques : Josh Trank, le réalisateur, se dédouane et dézingue le film

10 photos
Lancer le diaporama
Alors que le film vient de sortir en salles, le jeune réalisateur Josh Trank a balancé ses quatre vérités. Ahurissant !

Descendu en flèche par la critique, française comme internationale, le reboot des Quatre Fantastiques vit une sortie en salles on ne peut plus délicate. Alors que la Fox a été pointée du doigt pour avoir projeté le film sous embargo (pour éviter la moindre critique négative en marge de la sortie en salles), c'est maintenant Josh Trank, le metteur en scène du film, qui se lâche. Le réalisateur des Fant4stiques s'est dédouané de la version finale du film, et affirme avoir été trahi par la major hollywoodienne.

Sur Twitter, celui a qui l'on doit l'excellent Chronicle écrivait ainsi : "Il y a un an à peine, j'avais une fantastique version [du film]. Et elle aurait assurément reçu de très bonnes critiques. Mais vous ne la verrez probablement pas. La réalité est ainsi faite." Un ton amer et un tweet qui a fait le tour du monde, avant d'être effacé. Mais le cinéaste n'en est pas resté là. Ce même 7 août, il publiait un message via la plateforme Reddit, expliquant pourquoi Les Fant4stiques est selon lui un désastre et pourquoi il n'en est pas responsable. Si on ne peut affirmer que Trank était derrière ce message saisissant, voici ce qu'il dit dans ses grandes lignes.

Le metteur en scène explique que les décideurs de la Fox sont venus le trouver après le succès de Chronicle ("il m'a coûté 12 millions de dollars et en a rapporté 130 millions, sans compter les ventes de DVD", se targue-t-il à juste titre), en lui proposant de s'atteler au reboot des 4 Fantastiques que la major hollywoodienne voulait faire avant que les droits ne retombent dans l'escarcelle de Marvel et Disney. L'idée n'était pas stupide de la part de la Fox, qui s'offrait les services d'un réalisateur jeune et en devenir, connaisseur et volontaire. On avait donc toutes les raisons de croire que ce reboot faisait sens.

"J'y ai réfléchi pendant un moment, ai parlé à différents scénaristes. Une semaine plus tard, j'avais rendez-vous avec plusieurs cadres de la Fox afin de leur proposer mes idées. Je voulais faire quelque chose de différent dans le ton par rapprt aux précédentes versions, plus kitsch et maniéré. Je leur ai dit que je dirais oui si j'avais le contrôle, et ils ont accepté. La Fox adorait mes idées", écrit-il. Puis, le studio a "commencé à interférer" dans le projet de Trank. Plusieurs scènes tournées par ce dernier sont alors désapprouvées par la 20th Century Fox. "Le Comic Con 2014 est arrivé. Le cast et moi-même n'y étions pas. C'est parce qu'à ce moment-là, le film était un bordel sans nom", révèle Josh Trank.

Actuellement en salles, une "version bâclée"

Il poursuit : "Il y avait des problèmes budgétaires, et la Fox refusait de mettre une rallonge pour faire le nécessaire. Des soucis à propos des CGI qui n'ont pas pu être finis à temps, et qui donc ont été coupés au montage. De nombreuses scènes que j'avais faites ne sont pas dans le produit final." Trank nous apprend alors que le personnage de Johnny (La Torche, joué par Michael B. Jordan) était plus détaillé, ou encore que la romance entre Sue (Kate Mara) et Reed (Miles Teller) se trouve totalement absente du montage final. Même constat avec Harvey Elder, qui devait survivre et devenir Mole Man (L'homme-taupe).

Deux mois avant la sortie, le quatuor est rappelé pour des reshoots, sans que ces derniers ne soient validés par Trank. "Mon director's cut faisait 140 minutes, j'avais planifié de le descendre à 120 ou 130 minutes. La version que vous allez voir au cinéma fait exactement 98 minutes", peste le réalisateur, qui évoque une "version bâclée" de son film. "Je ne travaillerai plus jamais sur un film de super-héros. La Fox m'a promis ma liberté créatrice, mais ils n'ont pas tenu parole", constate amèrement Josh Trank. La 20th Century Fox n'a pour l'heure pas communiqué autour du film, qui devrait peiner à dépasser la barre des 30 millions de dollars lors de son premier week-end d'exploitation aux Etats-Unis.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image