Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Letizia d'Espagne superbe spectatrice de l'engagement de Felipe pour les jeunes

Letizia d'Espagne superbe spectatrice de l'engagement de Felipe pour les jeunes

Après s'être mise en évidence au palais en début de semaine, étourdissante en rouge pour la réception à déjeuner du gouvernement sortant de José Luis Zapatero, Letizia d'Espagne a repris son rôle d'alliée discrète et silencieuse mercredi 14 décembre, fidèle au poste pour épauler son mari le prince Felipe à Barcelone lors de la présentation de la Fondation Prince de Gérone, dont il est le président d'honneur.

"Avec les temps que nous vivons, l'heure est au compromis", a souligné devant l'assemblée réunie au Musée national d'art catalan le prince des Asturies, également titré prince de Gérone (en tant qu'héritier à la couronne du royaume d'Aragon), fustigeant l'indifférence de la société face aux problèmes qui la touchent.

Entouré notamment du président de la Généralité de Catalogne Artur Mas, du ministre de l'Éducation Ángel Gabilondo, du président du Parlement de Catalogne Nuria Gispert, du maire de Barcelone Xavier Trias, mais aussi, bien entendu, du président de la Fondation Prince de Gérone Antoni Esteve, Felipe d'Espagne, 43 ans, a réaffirmé, comme lors des précédentes conférences tenues à Séville, Saragosse, Bilbao et Madrid, sa volonté de s'engager : "Nous croyons que, en plus de nos obligations, nous devons prendre davantage de responsabilités pour les autres, en mettant notre énergie, notre talent et notre imagination au service de l'intérêt commun sans attendre d'autre reconnaissance que la simple satisfaction de contribuer à améliorer, en l'occurrence, la vie et l'avenir de nos jeunes", a ainsi déclaré l'héritier du roi Juan Carlos, scellant un acte fondateur de la Fondation en Catalogne, sous le regard protecteur et les applaudissements de sa belle Letizia.

Car s'il se consacre à la préservation du patrimoine et la promotion des valeurs humanistes, culturelles et scientifiques par le biais de la Fondation Prince des Asturies érigée en 1980 à Oviedo, c'est à la jeunesse espagnole contemporaine, étouffée par un présent angoissant (crise économique, chômage au-delà de 20%, etc.) que le futur monarque souhaite donner de l'espoir avec la Fondation Prince de Gérone. Signe de ce désir "prioritaire" de les soutenir, le prince Felipe, outre son voeu d'approfondir son lien avec les Catalans via la Fondation, a insisté sur les thèmes de la formation, l'intégration, de surmonter la peur de l'échec, de la créativité... Une conférence sur le thème du passage des études à l'emploi suivait d'ailleurs son discours de présentation, en présence de nombreux étudiants, dont la présence a ravi le prince.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image