Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Lola Dewaere "dépressive", traumatisée par le suicide de son père Patrick

Lola Dewaere "dépressive", traumatisée par le suicide de son père Patrick
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
Lola Dewaere - Avant-première du film "Christ(off)" au cinéma UGC Bercy à Paris, le 18 juin 2018. © Giancarlo Gorassini/Bestimage
14 photos
Lancer le diaporama
Lola Dewaere - Avant-première du film "Christ(off)" au cinéma UGC Bercy à Paris, le 18 juin 2018. © Giancarlo Gorassini/Bestimage
On dit que l'adolescence n'est qu'un mauvais moment à passer. Pour Lola Dewaere, ce laps de temps a semblé être une éternité...

Des projets plein la tête, mais le regard toujours tourné vers le passé. Lola Dewaere, qui interprète un commandant de police dans la série Astrid et Raphaëlle sur France 2, ne peut s'empêcher de se comparer à son personnage. Et c'est justement dans l'ambivalence de la fiction qu'elle s'est reconnue, elle qui se décrit comme foncièrement paradoxale. "Fonceuse et frileuse, forte et fragile, se décrit-elle dans les colonnes de Paris Match. J'ai l'air solide, robuste, carrée, parce que je mesure 1,75 mètre. Mais je suis une dépressive à temps partiel. Ma joie de vivre masque toutes mes névroses. Je ne veux pas montrer mon côté sombre, j'aspire à être lumineuse."

Il faut dire que la vie ne l'a pas épargnée. Alors qu'elle était âgée de 2 ans, son père Patrick Dewaere – connu du grand public pour sa soixantaine de rôles au cinéma et au théâtre, dont son iconique interprétation dans Les Valseuses en 1974 – s'est donné la mort. La suite n'a pas été beaucoup plus facile à gérer pour elle. "J'ai vécu une histoire assez lourde, se souvient-elle. Je suis arrivée dans le village de mes grands-parents maternels, qui m'ont élevée pendant dix ans. Toutes mes copines avaient des parents. Moi, mon père s'était suicidé et ma mère était partie, je ne la voyais que pendant les vacances. Vers 8 ans, j'ai commencé à avoir des problèmes de boulimie et de poids. Les enfants sont cruels entre eux."

Ayant grandi loin de sa maman – Élisabeth Malvina Chalier –, Lola Dewaere reste marquée par cette époque, par cette sensation de ne pas avoir été assez aimée pour que son père ait l'envie de vivre. Elle n'oublie pas, elle vit avec. Plutôt que de se lamenter sur son sort, elle puise désormais l'inspiration dans son vécu. Prochainement, la comédienne de 40 ans tournera dans Mince alors, la rechute, la suite du film qui l'a révélée en 2012, et elle s'attelle à écrire un one-woman show centré sur son métier et sur l'héritage culturel que lui a laissé son père. Un nouveau chapitre s'ouvre à elle...

Retrouve l'interview intégrale de Lola Dewaere dans le magazine Paris Match n° 3700 du 2 avril 2020.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image