Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marcus Kowal : Le sportif fait don des organes de son fils Liam, mort à 15 mois

Marcus Kowal et Mishel Eder ont pris la décision de débrancher leur fils de 15 mois, Liam, mort après avoir été percuté le 3 septembre 2016 par la voiture d'une septuagénaire qui roulait en état d'ébriété. Photo Instagram.
11 photos
Lancer le diaporama
Marcus Kowal et Mishel Eder ont pris la décision de débrancher leur fils de 15 mois, Liam, mort après avoir été percuté le 3 septembre 2016 par la voiture d'une septuagénaire qui roulait en état d'ébriété. Photo Instagram.
Comment réussir à tirer quelque chose de positif d'un drame aussi intolérable ? Marcus Kowal et sa femme ne se sont pas longtemps posé la question. Bouleversant...

Marcus Kowal et sa femme Mishel Eder porteront toute leur vie le deuil de leur fils de 15 mois, victime de l'irresponsabilité d'une automobiliste éméchée, mais ils ont su trouver une forme de réconfort : leur petit Liam meurt, mais deux autres vivront grâce à lui...

Le couple a décidé de faire don des organes du petit Liam, tué samedi 3 septembre à Hawthorne après avoir été percuté, ainsi que sa tante de 15 ans, blessée aux jambes, par la voiture d'une septuagénaire qui conduisait en état d'ébriété. Cette dernière, qui se nomme Donna Marie Higgins, s'est même rendue coupable de délit de fuite après avoir fauché l'adolescente et la poussette au moment où ils traversaient la route : ce sont des témoins du drame qui l'ont empêchée de quitter les lieux avant que la police intervienne. Placée en garde à vue puis relâchée contre une caution de 100 000 dollars, elle a d'abord été inculpée de conduite sous influence, délit de fuite et conduite sous l'emprise de l'alcool, et ultérieurement, au gré de l'avancée de l'enquête, d'homicide.

Au lendemain de l'accident qui a fait basculer leur existence, Marcus Kowal, ancien professionnel des rings devenu coach, et Mishel prenaient la terrible mais inéluctable décision de débrancher leur petit garçon, déclaré en état de mort cérébrale par les médecins du centre médical UCLA à Los Angeles, et de faire don de ses organes : "Deux personnes vont vivre grâce à notre bébé", a confié au magazine People le natif de Göteborg, en Suède, champion du monde de kickboxing en 2002 et combattant de MMA (Arts martiaux mixtes) de 2009 à 2012. L'homme mène depuis une activité de formateur et de coach, et dirige trois salles d'entraînement (Systems Training Center) dans la banlieue de Los Angeles accueillant tous publics (professionnels, familles, célébrités) ; fondateur d'un site dédié à la pratique du KravMaga, il est particulièrement investi dans l'enseignement des techniques d'auto-défense (il a d'ailleurs été amené à faire une démonstration dans l'émission de Tyra Banks, notamment) et travaille à cet égard avec des victimes de violences domestiques ou des étudiants en difficulté.

Bonne nuit, bebisen

Sur Facebook, les deux parents ont partagé l'émotion terrible de ce moment cruel... "Bonne nuit, bébé. Tu seras toujours avec nous. Papa t'aime", a écrit, à moitié en anglais et à moitié en suédois, Marcus Kowal en légende d'une photo de sa main tenant celle de Liam. Mishel Eder a publié une image quasi identique, accompagné d'un message déchirant : "En train de dire au revoir à ma lumière, mon amour, avant qu'il aille sauver des vies. Cette douleur est insupportable. Liam, je t'aime. Câlinez vos enfants, embrassez les tout le temps. Ne perdez pas patience. Riez avec eux souvent. Eteignez vos téléphones et jouez à des jeux", a-t-elle écrit.


Après avoir laissé partir Liam, Marcus Kowal mettait en ligne une vidéo non moins bouleversante : "Cela fait environ quatre heures que j'ai dit adieu à mon bébé de 15 mois. Il y a trois jours, il a été percuté par une automobiliste en état d'ébriété. Je ne suis pas un acteur, on ne m'a pas payé. Ceci n'est pas une pub. C'est la réalité. Voici ce que je peux dire : ne conduisez pas après avoir bu. S'il vous plaît."

Kowal et sa femme sont tous deux inscrits comme donneurs d'organes, alors la décision qu'ils ont eu à prendre s'est imposée à eux comme "une évidence" : "De nos jours, ne pas être donneur est une hérésie, alors qu'il y a justement un tel besoin de donneurs", déplore-t-il. Très actif sur les réseaux sociaux, où il emploie les hashtags #rememberliam (souvenons-nous de Liam) et #DontDrinkandDrive (ne conduisez pas si vous avez bu) et bénéficie d'un formidable mouvement de solidarité, Marcus Kowal l'a annoncée par ce biais, invitant les personnes intéressées à se manifester : "Nous avons reçu des centaines de messages de partout dans le monde, de la part de parents désespérés envoyant des photos de leurs enfants en attente d'organes, c'était bouleversant", évoque-t-il, révélant que le coeur de Liam sera transplanté dans les prochains jours dans le corps d'une fillette et qu'une femme recevra ses reins.

Hélas, certains des organes du garçonnet étaient trop endommagés, suite à son accident - notamment son foie, que les parents d'une autre petite fille de 6 ans espéraient pouvoir récupérer. C'est le cas aussi de ses poumons, qui seront, à défaut, donnés à la science pour aider la recherche à progresser : "Deux personnes vivront grâce à lui, et qui sait combien d'autres seront aidés grâce à ses poumons, veut positiver Kowal. Nous espérons que les gens auront connaissance de notre histoire et qu'ils s'inscriront comme donneurs d'organes." Une louable vision...

Je veux qu'elle ressente ma douleur, qu'elle sache...

Et puis, il y a l'autre versant du drame : la passivité des autorités et de la législation en matière de répression de l'alcool au volant, qui révolte les parents de Liam. Marcus Kowal est heureux de recevoir des messages spontanés d'anonymes qui lui racontent comment ce drame a changé leur vision des choses et a suscité une prise de conscience, mais aussi décidé à porter le débat à un autre niveau.

Quant à la meurtrière de son fils, dont les obsèques doivent avoir lieu lundi, il a bien l'intention de la confronter au tribunal : "Cela m'a surpris moi-même, mais je me fiche d'elle. Je veux seulement m'assurer qu'elle ne puisse plus jamais conduire et je veux qu'elle passe le restant de ses jours en prison. Je veux qu'elle ressente ma douleur, qu'elle sache ce qu'elle nous fait endurer, et c'est pour cette raison que j'ai demandé à parler durant le procès."

Marcus Kowal et Mishel Eder, qui ont eu le courage de parler publiquement dans un entretien télévisé accordé à la chaîne de Los Angeles Fox 11, ont créé une fondation à la mémoire de leur fils, Liam's Life. En deuil, ils continuent de partager via les réseaux sociaux d'émouvants souvenirs...

Marcus Kowal et sa femme Mishel Eder s'expriment en interview télévisée accordée à la chaîne de Los Angeles Fox 11 après l'accident qui a coûté la vie à leur fils de 15 mois, Liam, en septembre 2016
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image