Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Mariage de William et Catherine : Messes basses à Westminster...

Mariage de William et Catherine : Messes basses à Westminster...
Par Guillaume J.

Si Twitter était brouillé aux abords de l'abbaye de Westminster, le réseau social de micro-blogging fonctionnait à merveille partout ailleurs, et des centaines d'internautes ont reproduit le très discret message d'amour du prince William à sa belle Catherine Middleton : "tu es superbe, je t'aime."

De la cérémonie magique qui s'est déroulée là où, près de 64 ans en arrière, la princesse (à l'époque, reine aujourd'hui) Elizabeth épousait Philip Mountbatten, il y a quelques instants dont on ne saura jamais rien. Ces instants, ce sont ceux qui ont vu le prince sa bien-aimée, unis par les liens sacrés du mariage, s'éclipser avec leurs témoins (le prince Harry et Pippa Middleton, l'autre reine de la journée) pour signer le registre de mariage dans la chapelle de Saint-Edouard le confesseur.

Pour tout le reste, il y a eu... les caméras. Et impossible pour la moindre messe basse d'y échapper. Ainsi, le trait d'humour qu'a échangé le prince William avec son beau-père Michael Middleton, qui a accompagné sa fille Catherine, divine dans sa robe Sarah Burton, jusqu'à la Lanterne, où il l'a confiée aux mains du jeune homme de 28 ans, n'est pas restée entre eux...

"On devait faire ça juste entre nous, en famille", a ainsi plaisanté le marié à l'oreille de Michael Middleton, en présence de 1 900 convives réunis dans une église qui a abrité bien des chapitres sensationnels de la vie de la monarchie britannique... Voilà la blague qu'a éventée Tina Lannin, une spécialiste de la lecture sur les lèvres, un procédé relativement courant outre-Manche (afin de pallier d'éventuels incidents de son).

Quelques minutes auparavant, lorsque Kate apparaissait enfin dans l'embrasure de la porte ouest de l'abbaye, c'était Harry qui lâchait à son frère : "bon, ça y est, elle est là."

Prenant sa promise pour la mener à l'autel, William se penchait vers elle, les yeux brillants, pour glisser : "Tu es superbe, je t'aime."

A l'issue de la cérémonie, rendus au palais de Buckingham où la foule attendait, transie, leur apparition au balcon pour un baiser de légende, il ne fallait pas être expert en lecture sur les lèvres pour comprendre la réplique de Catherine, duchesse de Cambridge : "Ouah !" (traduction française qui vaut ce qu'elle vaut de l'anglais "Oh my !"), lâchait-elle quand le rideau s'ouvrait, laissant apparaître un million de sujets face à elle.

Quant à la demoiselle d'honneur Grace Van Cutsem, 3 ans, encore plus simple : grimace et main sur les oreilles suffisaient à exprimer son attitude face au bruit de la foule...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image