Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mario Barravecchia ému aux larmes : il raconte comment il a aidé son papa à mourir

9 photos
Voir 9 photos
L'ancien candidat de la "Star Academy" a livré un témoignage bouleversant sur le plateau de "L'instant Deluxe", le 10 février. Mario Barravecchia est revenu sur le jour où son papa est mort.

Mario Barravecchia est de retour, mais toujours pas en musique. Le finaliste malheureux de la saison 1 de la Star Academy (TF1) sort un magazine (Welcome Magazine) et est venu en faire la promotion dans l'émission L'instant Deluxe (Non Stop People), le 10 février 2021. Très ému, il est notamment revenu sur le jour où il a aidé son papa à mourir.

Durant ses six premières années de vie, Mario Barravecchia a été élevé par ses grand-parents, à cause du travail prenant de son papa et sa maman. Cela n'empêchait pas l'ancien chanteur de 44 ans d'être proche de sa maman et de son papa. C'est d'ailleurs ce dernier qui l'a poussé vers le monde de la musique quand il avait 11 ans en l'incitant à participer à un concours de chant. "Mon père était un peu plus rêveur que ma maman. Il avait une fierté pour moi, de m'accompagner. C'était incroyable. On le comprend un peu trop tard parce que quand on est jeune et adolescent, on est parfois un peu c**. Malheureusement, il est parti quand je commençais à être un vrai pote avec lui. On a des regrets, mais c'est la vie. Je dois tout à mon papa", a confié le Belgo-Italien.

Mario Barravecchia a en effet perdu son papa, qui souffrait de la maladie de charcot. Avant de mourir, il était hospitalisé en Belgique. La pratique du droit à l'euthanasie y est autorisée et son père a souhaité y avoir recours. "Mon père voulait absolument partir et voulait que je signe cet accord. Il ne savait plus parler, il ne savait plus rien faire. J'ai signé...", a-t-il tout d'abord confié. Ému à l'évocation de ce souvenir, il a poursuivi : "J'étais devant lui quand ça s'est fait. Il a voulu mourir à la maison (...) Je ne voulais pas lui injecter moi-même le produit, parce que j'avais l'impression de donner la mort à mon père. Même si je comprends cette démarche, c'est compliqué pour un enfant. Mais mon père m'avait dit que s'il devait respirer avec une machine, il faudrait débrancher la machine. Donc j'ai juste débranché la machine, et puis voilà... Il a respiré quelque temps, et puis il est parti..."

Bouleversé, Mario Barravecchia n'a pas caché que c'était compliqué d'évoquer ce sujet. D'autant plus qu'il a quelques regrets.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image