Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Meurtre de Sophie Lionnet : L'un des accusés livre des détails sordides

Meurtre de Sophie Lionnet : L'un des accusés livre des détails sordides
Par Lise Normandie Journaliste
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
Le procès du meurtre de la jeune fille au pair français,retrouvée morte et carbonisée à Londres en septembre 2017, se poursuit. L'un des deux accusés, Ouissem Medouni, a expliqué comment avoir essayé de camoufler le brûlage de son corps.

Des témoignages insoutenables que la mère de Sophie Lionnet découvre avec effroi devant la cour criminelle de l'Old Bailey, à Londres, où se tient depuis fin mars le procès pour le meurtre de sa fille. Après avoir dressé un portrait glaçant de sa compagne Sabrina Kouider, Ouissem Medouni s'est de nouveau exprimé le 18 avril 2017, racontant les derniers instants de la jeune fille au pair retrouvée morte et brûlée dans le jardin du domicile familial du Sud-Ouest londonien le 19 septembre 2017.

L'homme de 40 ans originaire de Vigneux-sur-Seine (Essonne) a confirmé avoir participé à l'interrogatoire, en partie filmé, qui a été imposé de force à Sophie Lionnet. La jeune Française de 21 ans était accusée par Sabrina Kouider d'avoir comploté avec l'un de ses anciens compagnons et père d'un de ses deux garçons, le fondateur du boys band Boyzone Mark Walton, pour droguer et abuser sexuellement de la famille. Après avoir obtenu les aveux de la jeune fille au pair désespérée, livrés sous la contrainte bien sûr, Ouissem Medouni a confié être allé se coucher, avec l'intention de remettre le témoignage à la police dès le lendemain. Ces aveux n'ont pas suffi à Sabrina Kouider qui n'en est pas restée là, selon les dires de son compagnon. La mère de famille de 35 ans a poursuivi l'interrogatoire seule... jusqu'à causer la mort de Sophie Lionnet.

Ouissem Medouni a ainsi raconté comment sa compagne était venue le réveiller, en panique, aux alentours de 1h30 du matin dans la nuit du 18 au 19 septembre 2017. "Elle disait que Sophie ne respirait pas", a-t-il témoigné. L'ex-analyste de la Société générale s'est alors rendu dans la salle de bain, découvrant la victime allongée dans l'eau du bain, vêtue d'un pyjama rose. Sabrina Kouider "était choquée, elle disait : 'Qu'est-ce que j'ai fait ? Qu'est-ce que j'ai fait ?'" Les yeux de Sophie Lionnet étaient "ouverts" mais elle n'émettait aucun son et ne bougeait pas. L'accusé l'a sortie du bain, allongée dans le salon pour tenter – en vain – de la réanimer. "Je pensais que je pouvais la ressusciter", a-t-il déclaré, sans un regard pour la mère de la victime, très émue. "J'ai essayé, essayé, cela a semblé durer une heure", a-t-il ajouté, précisant que la victime ne présentait pas de blessure au visage et qu'elle n'était pas ensanglantée. Ni lui ni sa compagne n'ont appelé les secours ou la police, dans le but de "protéger les enfants". Ensuite, "je l'ai enveloppée dans un drap blanc et mise sur le lit superposé", dans la chambre des enfants où elle dormait habituellement, a-t-il raconté. Avant de se raviser et de la mettre "dans une valise" de crainte qu'ils ne la découvrent.

Faire croire à un barbecue

Une fois les enfants déposés à l'école, Sabrina Kouider a alors demandé à Ouissem Medouni de se débarrasser du corps, insistant pour qu'il soit brûlé dans le jardin de leur appartement. Après avoir refusé, l'accusé a fini par céder. Pour couvrir l'odeur, il a simultanément fait griller du poulet : "Comme ça les gens penseraient que c'était un barbecue." Pendant ce temps, sa compagne a pris une douche "pour se laver de ses péchés", selon lui. Les pompiers sont toutefois arrivés, alertés par des voisins intrigués par une importante fumée et une "horrible" odeur. Ils ont retrouvé le cadavre carbonisé de Sophie Lionnet dans le jardin du couple. À leur arrivée, Ouissem Medouni a prétendu qu'il s'agissait d'un "mouton" : "Je voulais protéger la famille et moi-même", a-t-il justifié.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image