Meurtre de Sophie Lionnet : Nouveau témoignage accablant en plein procès
Publié le 17 avril 2018 à 12:57
Par Lise Normandie | Journaliste
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et ex Miss France !
Ouissem Medouni, coaccusé du meurtre de la jeune fille au pair Sophie Lionnet, a livré un portrait glaçant de sa compagne Sabrina Kouider. L'analyste financier a également reconnu avoir brûlé le corps de la jeune femme originaire de Troyes.
Selon le Daily Mail, Sophie Lionnet, fille au pair de 21 ans originaire de Troyes, aurait été tuée "entre le 7 et le 20 septembre" par la mère des enfants qu'elle gardait, Sabrina Kouider (34 ans), et par Ouissem Medouni (40 ans). Selon le Daily Mail, Sophie Lionnet, fille au pair de 21 ans originaire de Troyes, aurait été tuée "entre le 7 et le 20 septembre" par la mère des enfants qu'elle gardait, Sabrina Kouider (34 ans), et par Ouissem Medouni (40 ans).© Abaca

Ouissem Medouni, 40 ans, et Sabrina Kouider, 34 ans, ont été inculpés pour le meurtre de Sophie Lionnet, fille au pair de 21 ans originaire de Troyes.
Sabrina Kouider - Selon le Daily Mail, Sophie Lionnet, fille au pair de 21 ans originaire de Troyes, aurait été tuée "entre le 7 et le 20 septembre" par la mère des enfants qu'elle gardait, Sabrina Kouider (34 ans), et par Ouissem Medouni (40 ans).
Sophie Lionnet, jeune fille au pair de Troyes, a été retrouvée calcinée dans le jardin de ses employeurs Ouissem Medouni et Sabrina Kouider, à Londres le 20 septembre 2017. Leur procès s'est ouvert lundi 19 mars 2018.
Sabrina Kouider et Ouissem Medouni - Procès pour le meutre de Sophie Lionnet à Londres, lundi 19 mars 2018.
Maison où le corps de Sophie lionnet a été retrouvé à Londres, le 22 septembre 2017.
La suite après la publicité

Le témoignage d'Ouissem Medouni était particulièrement attendu. L'homme de 40 ans originaire de Vigneux-sur-Seine (Essonne) s'est exprimé lundi 16 avril devant la cour criminelle de l'Old Bailey à Londres où se déroule son procès et celui de sa compagne Sabrina Kouider. Le couple est accusé du meurtre de Sophie Lionnet, jeune fille au pair de 21 ans retrouvée morte et brûlée dans le jardin de la maison familiale en septembre 2017, à Londres.

Tout comme le fondateur de Boyzone Mark Walton, avec qui Sabrina Kouider a vécu une histoire d'amour de laquelle est né un fils, Ouissem Medouni a dressé un portrait accablant de sa compagne. L'ex-analyste financier de la Société générale a notamment évoqué la jalousie maladive de celle-ci mais aussi ses tromperies. "Il évoque leurs multiples séparations, liées d'après lui aux infidélités de Sabrina Kouider", relate Le Parisien dans son édition du 17 avril 2018. Ouissem Medouni a également soulevé un sujet particulièrement sensible, "l'agression qu'elle aurait subie de la part d'un cousin et d'un oncle." Paranoïaque, Sabrina Kouider est sans cesse persuadée que son compagnon la trompe. "Elle me disait qu'elle avait un don, elle pensait que ses rêves allaient vraiment arriver", a témoigné Ouissem Medouni.

Tout comme Mark Walton l'a fait avant lui, le Français de 40 ans a raconté comment sa compagne s'était persuadée que la jeune fille au pair qu'elle employait complotait avec le fondateur de Boyzone pour s'en prendre à elle et à leur fils. Sabrina Kouider accuse notamment son ex-petit ami d'agression sexuelle. La pression autour de Sophie Lionnet débute à l'été 2017, d'abord par des tirages de cheveux avant les coups, puis la mort. "C'est allé crescendo après ça. Je m'en veux vraiment, j'aurais pu l'éviter", regrette Ouissem Medouni.

Pourquoi être alors resté avec sa compagne qu'il savait instable ? Par amour mais aussi parce qu'il était "très inquiet pour la santé mentale de Sabrina." "Je n'ai rien dit aux services sociaux, ni à sa famille, parce que je voulais la protégerz et qu'elle puisse garder les enfants", s'est-il justifié.

Se présentant comme un homme "généreux, travailleur, ambitieux" qui n'a jamais été violent, Ouissem Medouni a reconnu avoir brûlé le corps de Sophie Lionnet mais pas l'avoir tuée. Tout comme sa compagne, il encourt la prison à perpétuité.

Mots clés
People France Justice Procès Meurtre Photo
Suivez nous sur Google News
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Kate Middleton : Qui est Tom White, son nouveau bras droit déjà en pleine tempête ?
Kate Middleton : Qui est Tom White, son nouveau bras droit déjà en pleine tempête ?
12 mars 2024
Héritage de Joël Robuchon, la guerre continue : un témoignage accablant révélé et contesté par les accusés, "ça me faisait vomir"
Héritage de Joël Robuchon, la guerre continue : un témoignage accablant révélé et contesté par les accusés, "ça me faisait vomir"
25 mars 2024
Les articles similaires
Affaire du petit Grégory Villemin : 40 ans après "nous savons qui a fait quoi et comment", l'avocat des parents sort du silence
Affaire du petit Grégory Villemin : 40 ans après "nous savons qui a fait quoi et comment", l'avocat des parents sort du silence
4 février 2024
Yann Moix poursuivi en justice par ses parents : le verdict a été rendu !
Yann Moix poursuivi en justice par ses parents : le verdict a été rendu !
29 avril 2024
Dernières actualités
Marc-Olivier Fogiel quitte BFMTV après 5 ans à sa tête mais il ne part pas seul, un autre homme fort s'en va avec lui
Marc-Olivier Fogiel quitte BFMTV après 5 ans à sa tête mais il ne part pas seul, un autre homme fort s'en va avec lui
18:45
L'abbé Pierre : Faiblesses charnelles et passion "obsédante" pour un homme prénommé Yves, la vie secrète de l'homme d'Eglise
L'abbé Pierre : Faiblesses charnelles et passion "obsédante" pour un homme prénommé Yves, la vie secrète de l'homme d'Eglise
18:09
Dernières news