Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Milla Jasmine "sous le choc" après sa garde à vue : elle donne sa version des faits !

15 photos
Après une altercation à la Gare de Lyon et un bref passage en garde à vue, dimanche 20 juin, Milla Jasmine s'explique enfin ! La candidate des "Marseillais VS Le Reste du monde" a partagé sa version des faits sur Snapchat.

Les vidéos ont fait le tour du web ! Ce dimanche, la star de la télé-réalité, Milla Jasmine, a fait parler d'elle, lors de son voyage en train. Arrivée à Gare de Lyon, à Paris, la jeune femme aurait été agressée par une agente de la SNCF et causé un retard de près d'une heure ! La cause de cette altercation entre la candidate des Marseillais et les agents de la gare ? Le nombre important de bagages de la star, qui s'est déplacée avec trois grosses valises. Placée en garde à vue avant d'être relâchée dans la soirée, Milla Jasmine a dénoncé le comportement des agents et a porté plainte contre la jeune femme qui lui a tenu tête.

Mais la star n'a pas dit son dernier mot et a tenu à donner sa version des faits, à travers des vidéos Snapchat : "C'était super important pour moi de descendre. Dans la foulée, le tournage du cross a commencé. Donc, j'ai pris mes affaires pour ce tournage. Je n'ai pas pris dix valises, mais trois. J'arrive à la gare avec mes trois valises et une petite, il me reste environ dix minutes avant de prendre le train. Je suis accompagnée d'un ami et demande à un agent de la SNCF s'il peut m'accompagner jusqu'à ma voiture pour m'aider à les porter. Il me dit que ce n'est pas possible. Moi, pas de problème, les règles ce sont les règles ce n'est pas grave, je vais me débrouiller. A ce moment-là, un autre agent me dit que j'ai trop de valises et que je ne pourrais pas prendre le train. Je réponds de la manière la plus gentille possible : 'S'il faut payer un supplément pour mes bagages, pas de soucis.' Elle m'a répété plus agressivement : 'Madame, vous ne pouvez pas monter dans le train avec vos valises.'"

Une histoire "invraisemblable"

A ce moment-là, Milla Jasmine ne comprend pas, et tente de monter dans le train afin de rejoindre les siens. Mais l'agente ne semble pas vouloir qu'elle monte à bord avec ses bagages. La star de la télé-réalité, qui dit rester calme, demande à un passager s'il veut bien lui prendre une de ses valises. "La personne accepte mais là, l'agent revient comme une furie. Hystérique, elle se met entre la valise et le passager. Elle m'a dit : 'Ca ne va pas le faire, c'est hors de question..' Je me dis que ce n'est pas possible. Je ne comprends pas pourquoi elle s'oppose. (...) Dans le règlement de la SNCF j'ai le droit d'avoir trois valises et si j'en ai plus, de payer un supplément. A ce moment-là, je me demande ce que je lui ai fait."

Milla Jasmine n'a alors que plus que deux minutes pour monter dans le train et décide de se lancer malgré tout quand tout à coup la salariée de la SNCF lui court après en hurlant et en demandant aux autres agents de lui bloquer l'accès au train. Milla filme alors la scène "invraisemblable". Téléphone qu'on a tenté de lui arracher des mains, tout comme ses valises.

Milla Jasmine raconte sa garde à vue : "je pensais que ça n'existait que dans les films !"

"Pendant 45 minutes voire une heure, elle a pris en otage tout le train parce qu'elle ne voulait pas monter dedans car j'y étais ! La seule chose que je voulais, c'était que le train parte. Elle est partie dire que je l'avais agressée. (...) A ce moment là, je ne pensais qu'à retrouver ma famille. Ce qui m'a fait archi mal au coeur, c'est quand j'ai entendu des gens crier : 'Sortez-là !'", a-t-elle expliqué.

Puis, la police a débarqué : "Je suis arrivée au commissariat et je suis passée de victime à 'madame, à partir de maintenant, vous êtes en garde à vue.' (...) Je pensais que ça n'existait que dans les films qu'on mettait la mauvaise personne en prison ou en garde à vue. (...) J'avais l'impression qu'ils avaient une haine envers moi et que c'était comme de la vengeance. J'ai eu de la chance, une personne m'a aidée et elle s'appelle Anthony. Je suis sure que sans lui je serais encore en garde à vue."

Selon ses dires, les vidéos de la gare auraient été visionnées et montreraient qu'elle n'a pas agressé l'agente SNCF.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image