Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort d'Earl Cameron : L'acteur marquant vu dans Opération Tonnerre s'est éteint

Earl Cameron, fait en mai 2009 commandeur dans l'ordre de l'empire britannique par le prince Charles, à Londres. L'acteur anglais est mort en juillet 2020 à 102 ans après avoir marqué l'histoire du cinéma britannique, l'un des premiers acteurs noirs à avoir tenu des rôles principaux.
2 photos
Lancer le diaporama
Earl Cameron, fait en mai 2009 commandeur dans l'ordre de l'empire britannique par le prince Charles, à Londres. L'acteur anglais est mort en juillet 2020 à 102 ans après avoir marqué l'histoire du cinéma britannique, l'un des premiers acteurs noirs à avoir tenu des rôles principaux.
Sa longévité était loin d'être le seul aspect remarquable de son parcours : l'acteur Earl Cameron, qui est décédé à l'âge de 102 ans, a contribué à marquer l'histoire du 7e art... Il fut l'une des toutes premières figures noires du cinéma britannique.

Au terme de plus d'un siècle d'une existence qui l'a vu marquer l'histoire du cinéma britannique, dont il fut l'un des tout premiers acteurs noirs de premier plan à une époque où les rôles étaient écrits soit (surtout) pour des blancs soit pour des noirs, Earl Cameron n'est plus : l'acteur anglais vu notamment face à Sean Connery dans la franchise James Bond et apparu dans les années 2000 devant la caméra de Sidney Pollack, Stephen Frears ou encore Christopher Nolan, est mort à l'âge de 102 ans, s'éteignant paisiblement à son domicile de Kenilworth (Warwickshire, près de Birmingham), entouré de sa femme et de sa famille.

Sa disparition a suscité des hommages en cascade qui ont ému ses proches. "Notre famille est bouleversée par l'avalanche de marques d'amour et de respect reçues suite à l'annonce du décès de notre père, ont réagi ses enfants. En tant qu'artiste et en tant qu'acteur, il refusait de jouer des rôles qui dénigraient les personnes de couleur ou véhiculaient des stéréotypes. C'était véritablement un homme qui restait fidèle à ses principes et qui était une source d'inspiration." Pour sa contribution exceptionnelle aux arts, Earl Cameron avait été fait commandeur dans l'ordre de l'empire britannique lors de la promotion du Nouvel An 2009.

Elles sont profondes, les racines...

Né dans les Bermudes, où un théâtre porte son nom depuis 2012, Earl Cameron s'était durant sa jeunesse engagé dans la Marine marchande et naviguait entre les Amériques, jusqu'à ce qu'il se retrouve fortuitement bloqué à Londres en octobre 1939 par la Seconde Guerre mondiale. Escale forcée au cours de laquelle il tomba amoureux, une bonne raison de rester amarré à la capitale anglaise ! Là, enchaînant les petits boulots, comme celui de cuisinier, il découvrit un spectacle dans le West End grâce à un ami noir qui jouait un petit rôle dedans ; il s'y fit peu après une place, profitant de l'absence d'un autre acteur : sa vocation était née et Earl Cameron allait au cours de la seconde moitié des années 1940 enchaîner les rôles au théâtre, à Londres et en tournée. Deep Are the Roots fut non seulement la pièce qui fit de lui le premier acteur noir à tenir un premier rôle dans le West End, mais elle lui permit aussi de rencontrer, lors de la tournée, celle qui allait devenir sa première épouse, Audrey, qui lui donna six enfants.

Après ces débuts sur les planches, Earl Cameron s'illustra au cinéma, révolutionnant là aussi les codes de l'époque, encore peu encline à accorder aux acteurs de couleur des premiers rôles. Il se révéla en 1951 dans Les Trafiquants du Dunbar, un film de Basil Dearden mêlant affaire de vol de diamants et histoire d'amour où son personnage s'éprenait d'une femme blanche - situation alors inédite sur les écrans anglais. Il enchaîna les rôles au cours de cette décennie et les deux suivantes : un docteur partagé entre son amour pour la civilisation occidentale et ses racines Kikuyu dans Simba et un général dans Safari, deux films de 1955 sur la révolte des Mau Mau au Kenya, The Heart Within (1957), Opération Scotland Yard (1959) à nouveau de Basil Dearden ou encore roi d'Abyssinie dans Le Message (1976), ainsi qu'une flopée de seconds rôles (Tarzan le Magnifique en 1960, Flame in the Streets en 1961, Batasi en 1964...).

Opération James Bond

Envisagé par le producteur Albert R. Broccoli et le réalisateur Terence Young pour le rôle de Quarrel dans James Bond 007 contre Dr. No (1962), finalement confié à John Kitzmiller, Earl Cameron avait intégré le panthéon des personnages de la franchise d'espionnage en 1965, jouant un autre personnage caribéen de l'univers de Ian Fleming dans Opération Tonnerre : Pinder, agent de liaison des services secrets des Bahamas pour James Bond joué par Sean Connery. Les deux acteurs allaient se recroiser quatorze ans plus tard, sur le tournage de Cuba (1979), film de Richard Lester sur la révolution cubaine de 1958 dans lequel Cameron campait cette fois un colonel.

Alors âgé de 82 ans, Earl Cameron, également connu pour son travail constant à la télévision (notamment dans un épisode phare de la série britannique culte Doctor Who), avait ensuite disparu des écrans et était parti s'installer dans les îles Salomon. Il avait resurgi dans les années 2000 pour des apparitions dans des films stars du box-office, jouant un dictateur face à Nicole Kidman dans L'Interprète (2005) de Sidney Pollack, puis dans The Queen (2006) de Stephen Frears et Inception (2010) de Christopher Nolan.

Pour des générations et des générations...

En 2017, année où il devenait centenaire, l'acteur britannique revisitait certains de ses souvenirs avec le quotidien The Guardian, remarquant qu'il n'avait pas le sentiment d'être un "pionnier" à l'époque de son éclosion : "Ce n'est qu'après, rétrospectivement, que je m'en suis rendu compte", déclarait-il alors, repensant à combien il était difficile pour les acteurs noirs de décrocher des rôles : "A moins qu'il soit spécifiquement écrit pour un acteur noir, on n'envisageait jamais un acteur noir pour un rôle. C'était le problème que je rencontrais. Je n'obtenais que de petits rôles et c'était extrêmement frustrant - pas seulement pour moi, mais pour tous les acteurs noirs. Il a fallu beaucoup de temps pour que nous ayons des rôles dignes d'intérêt."

L'acteur Paterson Joseph, tout comme son confrère David Harewood (Homeland, Supergirl), a publiquement pleuré la perte d'une figure historique : "Les épaules de sa génération de précurseurs, c'est sur elles que les acteurs de ma génération se tiennent. Personne n'en a eu de plus larges que ce gentleman à la voix de dieu et au coeur de prince", a salué celui qu'on a vu dans La Plage de Danny Boyle et la série HBO The Leftovers.

GJ

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Laure Manaudou et Jérémy Frerot à la plage, le 5 août 2020 à Verdon-sur-Mer.
Jade Hallyday a fêté ses 16 ans à Saint-Barthélemy le 3 août 2020.
Jade Hallyday a fêté ses 16 ans à Saint-Barthélemy le 3 août 2020.
Laeticia Hallyday et Pascal Balland sont réunis à Saint-Barthélemy. Ils ont fêté ensemble les 16 ans de Jade, dans un restaurant de l'île le 3 août 2020.
Laeticia Hallyday et Pascal Balland sont réunis à Saint-Barthélemy. Ils ont fêté ensemble les 16 ans de Jade, dans un restaurant de l'île le 3 août 2020.
Laeticia Hallyday et Pascal Balland sont réunis à Saint-Barthélemy. Ils ont fêté ensemble les 16 ans de Jade, dans un restaurant de l'île le 3 août 2020.
Amel Bent a publié une vidéo de sa fille Hana sur Instagram le 3 août 2020, lors de vacances à la mer.
Amel Bent a publié une vidéo de sa fille Sofia sur Instagram le 3 août 2020, lors de vacances à la mer.
Amel Bent en vacances à la mer avec ses filles Sofia et Hana le 3 août 2020.
Amel Bent en vacances à la mer avec ses filles Sofia et Hana le 3 août 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel