Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Sólveig Anspach, réalisatrice de "Lulu femme nue"

La réalisatrice franco-islandaise, âgée de 54 ans, est morte des suites d'un cancer.

"Ce qui me presse tant ? C'est que je sais comme tout le monde que la vie peut s'arrêter demain. Simplement, moi, j'y pense peut-être plus souvent que d'autres..." C'est par ces mots que Solveig Anspach, réalisatrice franco-islandaise, expliquait sa boulimie de travail, son désir de réaliser encore et encore, sans s'arrêter. Avant que l'on apprenne sa disparition ce samedi 8 août 2015, Anspach travaillait sur le montage d'un long métrage intitulé L'Effet aquatique, et s'apprêtait à démarrer dans la foulée un autre film.

La cinéaste est en effet décédée dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 54 ans des suites d'un cancer, dans sa maison dans la Drôme, a-t-on appris auprès de son agent. Beaucoup, à l'instar de Pierre Lescure soulignant "la cruauté d'être emportée si jeune", ont rendu hommage à la talentueuse réalisatrice, produit de la Fémis, née en Islande d'un père qui a d'abord fuit le nazisme, puis pris part au débarquement en 1945 et fui le maccarthysme.

Au cinéma, on lui doit notamment Haut les coeurs (son premier film, où elle racontait, par le prisme de la fiction, le cancer du sein qu'elle avait combattu, et qui valut à Karin Viard un César) ou le plus récent Lulu Femme nue. Entre ces deux films clés, Anspach passe du documentaire applaudi (Made In The USA, qui nous plonge dans les failles du système judiciaire américain) au film noir et sombre (Stormy Weather, avec Elodie Bouchez) en passant par la comédie avec Back Soon, film où la jeune cinéaste dirige celle qui deviendra définitivement sa muse, l'actrice islandaise Didda Jonsdottir. Elle la retrouve en 2011 dans Queen of Montreuil – qui prend pour décor la ville de banlieue de son enfance – et la dirige à nouveau dans L'Effet aquatique, troisième partie de cette trilogie humoristique et déjantée, dont le montage devra se terminer sans Solveig Anspach, emportée par la maladie.

Moins populaire que les Céline Sciamma, Nicole Garcia, Maïwenn ou Valérie Donzelli, Solveig Anspach était l'une de ces rares femmes réalisatrices à s'être frayé un chemin dans un univers très masculin. Il faut dire qu'au départ, rien ne la prédestinait à faire du cinéma, elle qui devait devenir la première femme architecte en Islande. C'était sans compter sur sa mère, qui lui martelait, petite, et à raison, qu'une "femme peut tout faire". Consciemment ou non, Solveig Anspach s'était fixé comme ligne de conduite de lui donner raison.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel