Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Muse : Matthew Bellamy, charmeur et amoureux de la France, fait le show

22 photos
Lancer le diaporama
Matt Bellamy, Christopher Wolstenholme et Dominic Howard du groupe Muse à l'avant-première mondiale de "Muse : Live at Rome Olympic Stadium" à la Géode, Paris, le 5 novembre 2013.

Par amour de la France et de ses fans déçus de ne pas voir Muse immortaliser sa triomphale Unsustainable Tour dans un DVD historique filmé en France, le trio britannique a souhaité revenir sur les terres parisiennes pour la présentation en avant-première mondiale du film Live At Rome Olympic Stadium. Matthew Bellamy et ses deux complices avaient rendez-vous ce 5 novembre à la Géode de la Villette pour y dévoiler le résultat spectaculaire de ce film... à quelques mètres d'un Zénith de Paris, où il y a douze ans de cela, Muse enregistrait son premier DVD live, Hullabaloo.

Très proche de ses fans venus les accueillir à la Cité des sciences et de l'industrie, le groupe s'est longuement prêté au jeu des photos et autres dédicaces, avant de répondre à nos questions. Une humilité et une intimité qui pouvaient pourtant rompre avec ce que Muse allait proposer sur l'écran géant hémisphérique de la Géode. Il y était projeté le show rock, capté à Rome, avec toute la démesure qui fait désormais la marque de fabrique d'un groupe qui fêtera, l'an prochain, 20 ans d'une riche et étonnante carrière.

Des appels à la révolte que sont Uprising, Knights of Cydonia ou Survival – hymne des JO de Londres 2012 – aux grands morceaux fédérateurs Hysteria, Starlight, Plug in Baby, Muse égraine ses tubes à l'écran dans une qualité graphique à couper le souffle. Taille de l'écran, immersion totale au milieu du public romain, son tonitruant... tout est réuni pour donner l'illusion d'en être, réellement. Un sens du détail qu'un dispositif de caméras impressionnant a permis de capter, pour offrir un spectacle dans la plus haute définition jamais vue pour une retransmission de concert. Le groupe marque donc l'histoire en offrant à son public le premier concert filmé en 4K, soit 8,8 millions de pixels à l'écran. Une fluidité sans pareille à laquelle les yeux devront s'habituer, pour ceux qui auront la chance de découvrir le film en 4K (hélas encore peu exploité dans les salles françaises qui accueillent une définition inférieure).

Sur scène, à l'instar du Stade de France où Muse avait joué deux soirs à guichets fermés quelques jours avant Rome, le chéri de Kate Hudson, Matthew Bellamy, Dominic Howard et Christopher Wolstenholme déroulent. À noter de grands moments, rares et précieux, que ce soit un Knights of Cydonia ouvert de manière épique par L'Homme à l'harmonica joué par Chris Wolstenholme défiant ce banquier mort quelques secondes plus tôt sur la musique d'Animals, ou encore Follow Me, que Matthew Bellamy dédie à son fils Bingham, avant d'en offrir une interprétation intense devant un public ravi. Dans la Géode, difficile pour les fans de retenir leur envie de taper dans les mains, de danser ou de chanter.

Le film Muse - Live au Stade olympique de Rome est disponible dès le 6 novembre dans les salles françaises, avant de finir dans les bacs dès le 2 décembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel