Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nabilla, en désaccord avec son physique : "Je ne suis pas du tout une bimbo !"

9 photos
Lancer le diaporama
Depuis son entretien avec le magazine "Lui", datant d'avril 2015, Nabilla n'avait accordé aucune autre interview. Cette fois, c'est à "Paulette" qu'elle se livre.

Exit la Nabilla qui désire plus que tout faire le buzz. Au magazine Paulette, la star de télé-réalité se livre sans concession sur la nouvelle femme qu'elle dit être devenue. Abordant des sujets tels que sa nouvelle vie, qu'elle veut plus sage, la starlette évoque également son rapport avec son corps de bimbo, parfois handicapant.

Grande, svelte, très maquillée et mettant toujours ses atouts physiques en avant, voilà l'image de Nabilla que l'on connaît tous. Mais, comme toutes les jeunes femmes de 23 ans, celle qui est au coeur d'une des affaires judiciaires les plus médiatiques de l'année avoue ne pas être en accord avec l'image qu'elle renvoie. L'ex-garçon manqué, qui s'est féminisé à l'âge de 15 ans, explique ainsi : "Mon caractère ne correspond pas forcément à mon physique. Je suis très jeune dans ma tête et pas du tout bimbo, au contraire." Une déclaration étonnante au regard de la plupart de ses looks, des plus sexy. Mais si Nabilla a toujours usé de ses charmes, elle le jure, c'est parce qu'elle savait "ce qui marchait et ce qui plaisait".

"Pour certains, gros seins = pas de cervelle"

Malgré une plastique qui n'a rien à envier à certains mannequins - la bombe n'a pas défilé pour Jean Paul Gaultier par hasard -, Nabilla, comme la plupart des jeunes femmes de son âge, est en quête de perfection physique. "J'aime ce corps, même s'il est parfois compliqué à gérer. Pour certains, gros seins = pas de cervelle", confie celle qui assure n'avoir eu recours à la chirurgie que pour sa poitrine, parce qu'elle était "obnubilée par la perfection" et "ne voulait plus avoir de défaut".

Si, physiquement, la jolie brune semble à peu près s'accepter, elle n'est en revanche plus à l'aise avec sa féminité, qu'elle souhaite moins exposer. La raison ? "Je pensais n'avoir rien d'autre à offrir. En ne misant que sur la féminité, les gens n'ont pas envie de creuser", explique-t-elle.

C'est donc une Nabilla en quête de reconnaissance pour son esprit qui s'exprime dans le magazine Paulette. Complexée par ses lacunes en culture et sa façon de parler, elle raconte avoir mis du temps pour "acquérir un certain vocabulaire". Espérons que ce nouvel atout lui permettra de se lancer dans une vie autre que celle marquée par la cocaïne et la jalousie maladive.

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Nabilla dans le magazine Paulette en kiosques le 28 août 2015.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image