Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nolwenn Leroy engagée contre le mal-logement : Ça aurait pu être elle !

Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
10 photos
Lancer le diaporama
La chanteuse a admis qu'elle avait bien failli se retrouver dans cette situation avec sa famille.

Invitée dans Sept à huit (TF1) à répondre aux questions de Thierry Demaizière, Nolwenn Leroy a livré un témoignage bouleversant sur le mal-logement. Un sujet qui la touche d'autant plus qu'elle a bien failli être confrontée au problème dans son enfance.

Face à la caméra, la chanteuse est revenue sur sa rencontre marquante avec l'abbé Pierre : "Le moment où il a pris mes mains dans les siennes... Il avait un regard, une manière de s'adresser à l'autre qui est complètement incroyable. On se sentait seuls au monde et investis d'une mission." Une entrevue qui lui donnera encore plus l'envie de s'engager auprès des mal-logés.

Mais ce combat, elle a également souhaité le mener après avoir échappé de peu à la rue, à la suite du divorce de ses parents : "J'ai aussi eu des angoisses dans ma vie personnelle. Lorsque ma vie familiale a basculé quand j'étais bien plus jeune et qu'on a quitté la Bretagne, si ma grand-mère n'avait pas été là à ce moment-là, on aurait pu se retrouver dans une situation de mal-logement (...). On s'est clairement retrouvés dans la galère (...). Je me suis dis que du jour au lendemain, la vie pouvait basculer."

Ainsi, la membre de la troupe des Enfoirés a voulu souligner que la situation du mal-logement, qui touche 13 millions de gens en France, n'était pas forcément liée à de mauvaises prises de décision : "Parfois, c'est parce que la vie bascule."

Il n'y a plus de coups de gueule comme il y avait à l'époque

Si Nolwenn Leroy a saisi l'occasion de s'exprimer sur le sujet dans Sept à huit, elle a admis qu'il n'était pas toujours simple d'être la voix qui éveille les consciences : "Ce n'est pas facile dans le métier que je fais, d'aborder ces sujets-là (...). Parfois, je m'en veux parce que j'aimerais pouvoir prendre la parole, mais c'est difficile parce que lorsqu'on me voit arriver, on ne s'attend pas forcément à ça. Il n'y a plus de coups de gueule comme il y avait à l'époque."

La belle brune de 34 ans a donc souhaité en pousser un gros en reprochant aux candidats des primaires de ne pas aborder la question : "Ma colère, c'est d'avoir suivi de très près les primaires et de ne pas avoir entendu parler à un seul moment du mal-logement. C'est quand même dingue (...). Il faut à un moment donné que le mal-logement devienne une grande cause nationale en France. Je ne vois pas les choses autrement."

Le message est passé !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image